samedi 6 avril 2019

François de Grossouvre au cœur de la Mitterrandie

« Mes soupirs et les siens font un langage secretPar où son cœur au mien à tous moments s’engage… »(Corneille, 1632).Il y a vingt-cinq ans, le 7 avril 1994, François de Grossouvre, mystérieux conseiller du Président de la République, est retrouvé sans vie dans son bureau à l’Élysée. Après une courte enquête, on a affirmé qu’il s’agissait d’un suicide, "version" que contestent la famille et ceux qui l’ont approché peu de temps avant sa mort.La vie de François de Grossouvre est d’autant plus étonnante qu’elle le serait... [Lire la suite]
vendredi 5 avril 2019

Rwanda 1994 : Bagatelles pour un massacre (1)

« Quant à celui qui n’a pas faim de la Voie, pour qui elle n’est rien, ou toute méprisable, celui-là est prêt pour la cruauté majeure. Il ne le sait pas encore, peut-être, il est encore dans l’illusion de ses bons sentiments, de sa culture, de sa moralité. Il suffira d’un choc, peut-être léger, d’un glissement, d’un écart imprévu. Car il est prêt : fruit bon à cueillir par le premier démon qui imposera, à cet homme vide, sa loi de fer. » (Maurice Bellet, "La Voie", 1982). Première partie.C’est un petit peu étrange de... [Lire la suite]
lundi 1 avril 2019

Brexit : vote parlementaire surprise en faveur d'un 2e référendum le 26 mai

« L’accord que nous avons obtenu avec les parlementaires vise à trouver une issue démocratique à la paralysie et à la confusion qui règnent depuis quatre mois. Je suis fière de rendre le peuple une nouvelle fois acteur souverain du destin britannique. Je suis fière de l’avoir servi. Je souhaite que nos amis européens prennent la mesure des difficultés de notre situation politique et acceptent les deux demandes que je leur adresserai dès demain lundi. » (Theresa May, le 31 mars 2019 à Londres).On pensait que la vie politique... [Lire la suite]
samedi 30 mars 2019

Robert Badinter, une conscience nationale

« Monsieur le Président, mesdames, messieurs les députés, j’ai l’honneur, au nom du gouvernement de la République, de demander à l’Assemblée Nationale l’abolition de la peine de mort en France. » (1981).Ces quelques mots introductifs, pleins d’émotion, furent prononcés par Robert Badinter le jeudi 17 septembre 1981 dans l’hémicycle silencieux de l’Assemblée Nationale. Il venait d’être nommé, le 23 juin 1981, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, et fut chargé par le Président de la République François Mitterrand, élu le... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 29 mars 2019

Brexit : chronologie inachevée d’un chaos annoncé

« La démence, chez l’individu, est quelque chose de rare. Chez les groupes, les partis, les peuples, les époques, c’est la règle. » (Nietzsche, 1886).Le troisième vote encore négatif de ce vendredi 29 mars 2019 à Westminster interroge sur la capacité des Britanniques à réaliser leur Brexit. Le mur est toujours là, plus au 29 mars 2019 mais au 12 avril 2019, dernier délai pour organiser des élections européennes au Royaume-Uni. Le pays fonce encore et le risque du Brexit sans Deal (sans accord), c’est-à-dire, le risque... [Lire la suite]
jeudi 28 mars 2019

Dwight Eisenhower, le Foch des Américains

« Cette conjonction d’une immense institution militaire et d’une grande industrie de l’armement est nouvelle dans l’expérience américaine. Son influence [est] totale, économique, politique, spirituelle même (…). Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu’elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque d’une désastreuse ascension d’un pouvoir illégitime existe et persistera. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison... [Lire la suite]
mardi 26 mars 2019

Robert Merle, historiographe de la noirceur de l’âme humaine

« Je préfère penser, quant à moi, que tout devient possible dans une société dont les actes ne sont plus contrôlés par l’opinion populaire. Dès lors, le meurtre peut bien lui apparaître comme la solution la plus rapide à ses problèmes. Ce qui est affreux et nous donne de l’espèce humaine une opinion désolée, c’est que, pour mener à bien ses dessins, une société de ce type trouve invariablement les instruments zélés de ses crimes. » (Robert Merle, le 27 avril 1972).Dans cette préface à la nouvelle édition de son roman paru en... [Lire la suite]
jeudi 21 mars 2019

Michael Heseltine, le conservateur britannique en guerre contre le Brexit

« Si nous voulons rester un parti de gouvernement, il est absolument essentiel que nous augmentions notre soutien parmi les jeunes générations. Pour ce faire, nous devons écouter et prendre en compte leurs préoccupations concernant le Brexit. Ils ont voté massivement pour rester dans l’Union Européenne en 2016, et depuis lors, leur point de vue s’est encore renforcé. Depuis le référendum, près de 2 millions de jeunes ont atteint l’âge de voter. Parmi ceux qui sont certains de voter, 87% sont favorables à ce que le Royaume-Uni... [Lire la suite]
samedi 16 mars 2019

Golda Meir, la "Dame de fer" en version israélienne

« Je ne veux pas d’un peuple juif généreux, libéral, anticolonialiste, anti-impérialiste… et mort ! » (Golda Meir).C’était cette intransigeance-là qui pouvait faire frémir lorsqu’on écoutait Golda Meir. Pourtant, l’apparence était trompeuse. Il y a cinquante ans, le 17 mars 1969, cette femme déjà âgée, 70 ans, l’air d’une grand-mère ukrainienne ridée et affaiblie par la vie, fumeuse comme il ne serait plus du tout permis aujourd’hui (il existe peu de photographies d’elle sans une cigarette à la main ou à la bouche), est... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:50:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 15 mars 2019

Jean Monnet, grand patriote et fondateur de l’Europe moderne

« Nous ne coalisons pas des États, nous unissons des hommes. ».Il y a quarante ans, le 16 mars 1979, Jean Monnet est mort à l’âge de 90 ans (il est né le 9 novembre 1888). Considéré comme l’un des Pères de l’Europe, profondément patriote et démocrate laïc, il fut enterré le 20 mars 1979 en présence notamment du Président français Valéry Giscard d’Estaing et du Chancelier allemand Helmut Schmidt.Jean Monnet a eu un parcours extraordinaire. Il était un homme simple, sans diplôme (pas même le baccalauréat, mais il ne s’en... [Lire la suite]