vendredi 24 juin 2022

Le Conseil d’État rejette définitivement le burkini à Grenoble

« Le gestionnaire d’un service public est tenu, lorsqu’il définit ou redéfinit les règles d’organisation et de fonctionnement de ce service, de veiller au respect de la neutralité du service et notamment de l’égalité de traitement des usagers. » (Ordonnance du 21 juin 2022 du Conseil d’État).La décision du Conseil d’État du 21 juin 2022 revêt une importance très élevée dans l’édifice juridique français. Involontairement, le maire écologiste de Grenoble Éric Piolle a fait de cette affaire du burkini un petit laboratoire du... [Lire la suite]
vendredi 27 mai 2022

Burkini, c’est fini ?

« Vous avez cédé à un groupe de pression religieux qui se cache derrière une organisation en apparence inoffensive et honorable dont la stratégie de conquête du pouvoir politique consiste à imposer progressivement les normes de leur religion et à les consacrer sur le plan juridique pour les imposer à la collectivité. (…) Le burkini clive, c’est cela qui est recherché. Le burkini est une remise en cause de la règle commune. Avec le burkini, s’exprime l’exigence d’un droit à la différence qui conduit à la différence des... [Lire la suite]
mardi 17 mai 2022

Burkini : la honte de Grenoble !

« Nous débattons d’un sujet sans intérêt, aussi démagogique que dangereux, votre burkini. (…) Ce jour est un jour historique, celui où vous nous demandez de voter et d’acter un renoncement sur le droit des femmes. (…) Vous sacrifiez la liberté d’une femme libre à la pudeur d’un salafiste. Votre texte n’est pas à destination des femmes mais de ceux qui les regardent. » (Émilie Chalas, députée LREM de l’Isère).Le dernier conseil municipal de Grenoble s’est tenu ce lundi 16 mai 2022, à partir de 15 heures. Malgré la polémique... [Lire la suite]
mardi 3 mai 2022

Burkini à Grenoble : Laurent Wauquiez et Alain Carignon vs Éric Piolle

« Qu’est-ce qui fait que la "lepénisation" et la "zemmourisation" des esprits sont tels qu’on regarde la façon de se vêtir, de se dévêtir, des femmes comme un sujet identitaire ? Ce n’est pas un sujet identitaire, c’est un sujet d’accès au service public. Ce règlement des piscines devrait être un non-sujet. (…) Vraiment, ce changement de règlement des piscines devrait plutôt être vu comme un progrès social. » (Éric Piolle, le 3 mai 2022 dans "20 Minutes").Où l’on reparle encore de piscine et de vêtements de baignade.... [Lire la suite]
jeudi 28 avril 2022

Éric Piolle va autoriser le burkini dans les piscines municipales de Grenoble à partir du 1er juin 2022

« Qu’est-ce qui fait que la "lepénisation" et la "zemmourisation" des esprits sont tels qu’on regarde la façon de se vêtir, de se dévêtir, des femmes comme un sujet identitaire ? Ce n’est pas un sujet identitaire, c’est un sujet d’accès au service public. Ce règlement des piscines devrait être un non-sujet. (…) Vraiment, ce changement de règlement des piscines devrait plutôt être vu comme un progrès social. » (Éric Piolle, le 3 mai 2022 dans "20 Minutes").Où l’on reparle encore de piscine et de vêtements de baignade.... [Lire la suite]
mardi 12 octobre 2021

Révolution : du rêve républicain à l’enfer théocratique de Bani Sadr

« Bani Sadr pensait apparemment être la figure la plus instruite et la plus astucieuse dans le jeu de pouvoir en Iran à l’époque, mais les événements ont montré que ces affirmations avaient peu à voir avec la réalité. » (Ahmad Zeidabadi, journaliste iranien d’opposition).Le premier Président de la République islamique d’Iran, élu au suffrage universel direct le 25 janvier 1980, n’était pas un ayatollah extrémiste et cruel. Il était au contraire un homme très convenable de 46 ans, un des acteurs les plus modérés et sincères... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 4 mai 2021

La laïcité tolérante mais intransigeante de Bernard Stasi

« Deux modèles de laïcité s’opposent. L’un, combatif, anticlérical, est défendu par Émile Combes ; l’autre prône la séparation mutuelle de l’État et des religions dans le respect de toutes les options spirituelles. Ce dernier modèle, plus libéral et tolérant, porté notamment par Aristide Briand, Jules Ferry et Jean Jaurès, l’emporte. » (Rapport Stasi, le 11 décembre 2003).L’ancien ministre centriste Bernard Stasi est mort il y a dix ans, le 4 mai 2011, d’une méchante maladie, à quelques semaines de ses 81 ans. Pour ceux... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
lundi 12 octobre 2020

Polémiques indécentes sur la libération de Sophie Pétronin

« Sophie Pétronin est libre. Retenue en otage depuis près de quatre ans au Mali, sa libération est un immense soulagement. À sa famille, à ses proches, j’adresse un message de sympathie. Aux autorités maliennes, merci. Le combat contre le terrorisme au Sahel se poursuit. » (Emmanuel Macron, le 8 octobre 2020 sur Twitter).Tout le monde ne peut que se réjouir de la libération de Sophie Pétronin (convertie à l’islam, elle se fait maintenant appeler Mariam). Elle fut libérée ce jeudi 8 octobre 2020 et a pu regagner la France le... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 11 octobre 2020

10 ans après la loi anti-burqa, la loi masque-obligatoire

« Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage. » (Parlement français, 11 octobre 2010).Il y a dix ans, le 11 octobre 2010, la loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public a été promulguée par le Président Nicolas Sarkozy. Initié par Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale, et soutenu par Robert Badinter, sénateur PS des Hauts-de-Seine, ce texte, qui ne voulait stigmatiser aucune religion en particulier,... [Lire la suite]
vendredi 18 septembre 2020

Islamo-gauchisme : le voile à l’Assemblée, pour ou contre ?

« Maryam Pougetoux ne peut pas ignorer que le hijab a désormais une signification politique, même si cette signification ne correspond pas forcément aux convictions de toutes les femmes qui le portent. Déléguée de l’Unef, ayant choisi d’exercer des fonctions politiques et publiques, elle ne peut pas faire abstraction de cette signification. Ce n’est peut-être pas le sens qu’elle-même donne à ce symbole, c’est néanmoins celui qu’il a pour la plupart des gens, y compris des musulmans de sa génération, il suffit de lire les... [Lire la suite]