jeudi 4 mars 2021

Injustice pour Nicolas Sarkozy ?

« Je ne tomberai pas dans le piège d’un combat politique contre une institution que je respecte. » (Nicolas Sarkozy, le 3 mars 2021 sur TF1).A-t-elle été contreproductive, cette colère exprimée à la télévision de l’ancien Président de la République ? En tout cas, elle a montré au moins sa combativité ("malgré l’âge"), sa sincérité et surtout, son sentiment d’extrême injustice. Deux jours après sa condamnation à trois ans de prison dont un an ferme pour corruption active par le tribunal judiciaire de Paris, Nicolas... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:24:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 1 mars 2021

Sarko et ses frères

« Je n’ai jamais demandé à être au-dessus des lois, mais je ne peux accepter d’être en dessous de celles-ci. » (Nicolas Sarkozy, le 20 mars 2014).L’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy a été condamné en première instance, par la 32e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris, à trois ans de prison dont deux avec sursis pour fait de corruption. La peine est très lourde, car cela signifie un an de prison ferme, mais la nature de la condamnation, corruption, l’est également.Ce qu’on lui a... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 20:11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 15 février 2021

Protection des mineurs (2) : pas d’imprescriptibilité pour la pédocriminalité

« L’imprescriptibilité est née du refus de nos consciences d’accepter que demeurent impunis, après des décennies, les auteurs des crimes qui nient l’humanité. L’imprescriptibilité doit demeurer tout à fait exceptionnelle : elle doit être limitée aux crimes contre l’humanité et ne saurait être étendue (…) dans une sorte de mouvement émotionnel. » (Robert Badinter, le 1er février 1996 au Sénat).C’était il y a vingt-cinq ans, le 1er février 1996, l’ancien avocat, l’ancien Ministre de la Justice, l’ancien Président du... [Lire la suite]
jeudi 11 février 2021

Protection des mineurs (1) : 15 ans, âge minimal du consentement sexuel ?

« Ne dites plus que des enfants sont victimes "d’abus sexuels" : y aurait-il un "us", un usage autorisé du sexe des enfants ? "Une fois : ça va ; trois fois : bonjour les dégâts ?". Non ! Dites que ces enfants sont victimes d’agressions sexuelles ou de viols. Ne dites plus que les agresseurs et violeurs d’enfants sont des "pédophiles" : on ne peut pas dire que les violeurs d’enfants aiment les enfants (pédo-philes). Condamnez les pédocriminels violeurs d’enfants. » ("Avis pour une... [Lire la suite]
mercredi 26 août 2020

Éric Dupond-Moretti, le ténor intimidé

« Je voudrais dire à tous les parlementaires que je mesure l’ampleur de la tâche à venir et que je l’embrasse avec beaucoup d’humilité. Je voudrais également vous dire ma fierté d’être ici, devant la représentation nationale. » (Éric Dupond-Moretti, le 8 juillet 2020 à l’Assemblée Nationale).Si la nomination du gouvernement Castex, le 6 juillet 2020, devait se résumer à une seule surprise, ce serait la venue du célèbre avocat médiatique Éric Dupond-Moretti place Vendôme, comme Garde des Sceaux et Ministre de la Justice. Il a... [Lire la suite]
jeudi 30 juillet 2020

Jacqueline Sauvage, entre justice et populisme médiatique

« L’article 6 de la Déclaration de 1789 affirme solennellement : "La Loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse". Qu’en reste-t-il si le Président de la République s’amuse à réduire ou supprimer les peines prononcées par les tribunaux sur le seul fondement de son bon plaisir et de son sentiment subjectif ? C’est alors celui dont l’entourage aura fait le plus de tapage médiatique, ou aura rapporté partout les plus gros mensonges, ou aura su faire pleurer Margot dans sa chaumière avec des... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 8 juillet 2020

Éric Dupond-Moretti, le ténor intimidé (avec un d)

« Je voudrais dire à tous les parlementaires que je mesure l’ampleur de la tâche à venir et que je l’embrasse avec beaucoup d’humilité. Je voudrais également vous dire ma fierté d’être ici, devant la représentation nationale. » (Éric Dupond-Moretti, le 8 juillet 2020 à l’Assemblée Nationale).Si la nomination du gouvernement Castex, le 6 juillet 2020, devait se résumer à une seule surprise, ce serait la venue du célèbre avocat médiatique Éric Dupond-Moretti place Vendôme, comme Garde des Sceaux et Ministre de la Justice. Il a... [Lire la suite]
jeudi 25 juin 2020

A-t-on volé l’élection de François Fillon ?

« [Les] propos [de l’ancienne procureure du parquet national financier], qui ont suscité un émoi important, sont interprétés par certains comme révélant d’éventuelles pressions qui auraient pu être exercées sur la justice dans une procédure ouverte à un moment essentiel de notre vie démocratique. Il est donc essentiel de lever tout doute sur l’indépendance et l’impartialité de la justice dans cette affaire. Le Président de la République a demandé au Conseil supérieur de la magistrature d’analyser si le parquet national financier... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:53:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 24 juin 2020

Pascal Clément, un ambitieux gentil au milieu des sceaux

« Aspirer pendant vingt-cinq ans de sa vie à être garde des Sceaux n’a rien d’original. Si je suis là, c’est le fruit de ma spécialité, je ne saute pas de joie devant un sucre d’orge. » (Pascal Clément, "Libération" du 21 juillet 2005).L’ancien ministre de Jacques Chirac, le libéral Pascal Clément, est mort dans un hôpital parisien ce dimanche 21 juin 2020 d’une infection pulmonaire à l’âge de 75 ans. Il était l’archétype de l’homme politique qui avait réussi à s’imposer tant localement que nationalement.Né le 12 mai 1945,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 8 juin 2020

Mort d’Adama Traoré : le communautarisme identitaire est aussi un racisme

« Suite aux manifestations, le Président de la République s’est entretenu avec de nombreux élus et membres de la société civile. Le Président de la République demande au Premier Ministre et aux ministres compétents de se saisir des différentes composantes de ce sujet. » (Communiqué de l’Élysée le 7 juin 2020).On croit rêver quand on lit la première intervention publique (à peine en français correct) du Président Emmanuel Macron qu’on pourrait croire tout droit sortie du Pipotron ! Sur le "sujet", je n’attends pas du... [Lire la suite]