dimanche 4 décembre 2016

Au revoir Gotlib !

« Je classe l’humanité en deux catégories : ceux qui classent l’humanité en deux catégories ; les autres, dont je fais partie. » ("Ma Vie en vrac", éd. Flammarion, 2006).L’un de ses gags, c’était ce vieux dessinateur dépressif qui ne trouvait plus de gag à imaginer pour sa page quotidienne et qui appela la mort. Lorsque la mort est venue, le dessinateur trouva un nouveau gag (au dépens de la faucheuse) et lui demanda donc de revenir un peu plus tard, le temps de dessiner son gag… Cette fois-ci, pourtant, ce... [Lire la suite]
samedi 3 décembre 2016

Georges Duby, le Moyen-Âge en Europe et son histoire sociale

« Peut-être plus justement aurait-il aimé dire comme le peintre Degas : "J’aimerais être illustre et inconnu". Georges Duby n’aimait pas parler de lui. La pudeur suspendait la confidence. Il lui fallait forcer sa nature pour employer le "je". Il considérait que seule l’œuvre à laquelle il avait consacré sa vie méritait considération. » (Jean-Marie Rouart, 12 novembre 1998 à Paris).L’historien du Moyen-Âge Georges Duby a quitté les cathédrales à 77 ans le 3 décembre 1996, il y a exactement vingt ans. Il était l’un des... [Lire la suite]
mercredi 23 novembre 2016

Malraux et le XXIe siècle

« J’ai appris qu’une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie. » ("Les Conquérants", 1928).Écrivain antifasciste, André Malraux fut un homme en plein dans le XXe siècle. Il est mort il y a quarante ans, le 23 novembre 1976, à l’âge de 75 ans (il est né au début du siècle, le 3 novembre 1901).André Malraux fut l’écrivain génial, mais aussi le résistant courageux, le double résistant (la guerre civile espagnole et la Résistance face à l’occupant nazi), et enfin, le politique, à la fois le rebelle et le régalien. Il fut... [Lire la suite]
samedi 29 octobre 2016

Georges Brassens, poète tendre des Trente Glorieuses

« Quel temps fait-il chez les gentils de l’Au-delà ?Les musiciens ont-ils enfin trouvé le la ? » ("Le vieux Léon", 1958)Guitare, pipe, moustache sans âge, Georges Brassens aurait-il eu le Prix Nobel de Littérature le 13 octobre 2016 à la place de Bob Dylan ? On ne le saura évidemment jamais, car cela le chanteur moustachu est mort il y a trente-cinq ans, le 29 octobre 1981. Cela faisait un an qu’il était gravement malade. Il venait d’atteindre, une semaine auparavant, ses 60 ans. Il était encore jeune, mais... [Lire la suite]
vendredi 14 octobre 2016

Hannah Arendt, Socrate, Platon, la doxa et la vérité

« Platon arriva à la fois à son concept de la vérité comme le véritable opposé de l’opinion, et à sa notion de la forme spécifique du discours philosophique (…), comme l’opposé de la persuasion et de la rhétorique. » (Hanna Arendt, 1954).La philosophe allemande puis américaine Hannah Arendt est né il y a 110 ans, le 14 octobre 1906 à Hanovre. Se revendiquant avant tout comme une politologue, elle est surtout célèbre pour ses travaux sur le totalitarisme, en particulier après les deux expériences totalitaires désastreuses qui... [Lire la suite]
jeudi 18 août 2016

Jean Tabary et l’obsession présidentielle de la classe politique

« J’aime autant être empalé que de ne pas m’asseoir sur le trône ! » ("Iznogoud, le Tapis magique", Tabary et Goscinny).Lorsqu’il est mort à 81 ans, le 18 août 2011, il y a exactement cinq ans, l’auteur de bandes dessinées Jean Tabary avait laissé, avec son compère René Goscinny, l’une des phrases préférées de la classe politique française depuis une trentaine d’années.À l’époque, d’ailleurs, nous étions en plein dans la précampagne présidentielle, primaire au PS après l’éviction de Dominique Strauss-Kahn, avant... [Lire la suite]
dimanche 14 août 2016

René Goscinny, symbole de l’esprit français ?

« Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petitbonum… » (Introduction à tous les albums des aventures d’Astérix le Gaulois).S’il ne s’était pas effondré il y a trente-huit ans (le 5 novembre 1977) dans un banal test d’effort cardiaque (depuis, le... [Lire la suite]
lundi 2 mai 2016

Shakespeare, la tête dans les étoiles ?

« Shakespeare, c’est la fertilité, la force, l’exubérance, la mamelle gonflée, la coupe écumante, la cuve à plein bord, la sève par excès, la lave en torrent, les germes en tourbillons, la vaste pluie, tout par milliers, tout par millions. » (Victor Hugo en 1865).Les Britanniques ont déjà célébré le grand écrivain dès le 23 avril 2016 mais en fait, c’est ce mardi 3 mai 2016 qu’aura lieu précisément le quatrième centenaire de la mort de William Shakespeare. Pourquoi cette différence ? Parce que la Grande-Bretagne était... [Lire la suite]
mardi 29 mars 2016

Alain Decaux, historien pour les familles

« Il faut que l’on comprenne que la survie du français n’est pas seulement un sujet de colloque où se côtoient quelques linguistes et quelques acharnés. Il faut l’élever au rang de cause nationale. Parce que l’image de la France est en jeu et, au-delà de son rayonnement, son prestige, sa place dans le monde. » (Alain Decaux, le 16 octobre 2001).L’historien Alain Decaux s’est "éteint" (comme on dit) à 90 ans ce dimanche de Pâques, le 27 mars 2016 à Paris. L’homme qui plaçait ses auditeurs au cœur même de son histoire, par la... [Lire la suite]
jeudi 17 septembre 2015

Jean d’Ormesson, le dandy doyen

« Je suis indulgent pour les autres car je le suis pour moi. J’admire beaucoup les gens qui sont sévères pour les autres. À condition qu’ils soient sévères pour eux-mêmes. N’étant pas sévère pour moi-même, je ne le suis pas pour les autres. Car ce qu’il y a de plus ignoble, c’est les gens indulgents pour eux-mêmes et sévères pour les autres. » ("L’Est républicain" du 23 août 2015).Lorsque il a été élu à l’Académie française, le 18 octobre 1973, au fauteuil de Jules Romains, Jean d’Ormesson n’avait que 48 ans, le benjamin. La... [Lire la suite]