lundi 28 novembre 2022

Transgenres adolescentes en Suède : la génération sacrifiée

« On se déshabituait des mots de la moralité courante, pour d'autres mesurant les actions, les comportements et les sentiments à l'aune du plaisir, "frustration" et "gratification". La nouvelle façon d'être au monde était "la décontraction", à l'aise dans ses baskets, mélange d'assurance de soi et d'indifférence aux autres. » (Annie Ernaux, "Les Années", 2008, éd. Gallimard).Les électeurs suédois ont voté récemment, le 11 septembre 2022, pour renouveler les 349 sièges de leur Assemblée, le Riksdag, l'unique chambre... [Lire la suite]
mardi 18 octobre 2022

Suède : la victoire de l'ultradroite dans un pays trop "en avance" sur son temps

« On se déshabituait des mots de la moralité courante, pour d'autres mesurant les actions, les comportements et les sentiments à l'aune du plaisir, "frustration" et "gratification". La nouvelle façon d'être au monde était "la décontraction", à l'aise dans ses baskets, mélange d'assurance de soi et d'indifférence aux autres. » (Annie Ernaux, "Les Années", 2008, éd. Gallimard).Les électeurs suédois ont voté récemment, le 11 septembre 2022, pour renouveler les 349 sièges de leur Assemblée, le Riksdag, l'unique chambre... [Lire la suite]
jeudi 10 février 2022

Dernier pied de nez du professeur Luc Montagnier avant l’Au-delà

La disparition du professeur Luc Montagnier a été suivie d’une journée de silence médiatique consécutive à l’absence de confirmation de son décès. Retour sur un chercheur de haut niveau et sur des considérations un peu moins scientifiques.Le professeur Luc Montagnier, biologiste et virologue, est mort ce mardi 8 février 2022 à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine à six mois de ses 90 ans (il est né le 18 août 1932). L’annonce tardive de sa disparition a été l’objet d’un dernier pied de nez (involontaire) à la communauté médiatique... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 20:41:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 25 août 2021

Veut-on vraiment virer le professeur Didier Raoult de la direction de l’IHU Méditerranée Infection ?

« Le bonheur est une potiche posée sur le nez d’un mandarin ivre et qui éternue. » (Pierre Loti).La question de mon titre mérite d’être abordée puisque depuis le 18 août 2021, il est question de la succession du professeur Didier Raoult à la tête de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection. Depuis un an et demi, Didier Raoult, microbiologiste désormais très connu médiatiquement, a fait beaucoup de tort en disant sans prudence beaucoup trop de choses peu pertinentes, tort tant à la lutte contre la... [Lire la suite]
mercredi 27 mai 2020

Didier Raoult, candidat des populistes à l’élection présidentielle de 2022 ?

« Je cherche l’estime de moi-même (…). La seule chose qui m’intéresse, c’est l’estime de moi-même. » (Didier Raoult, le 26 mai 2020 sur LCI).Ego 1er interrogé par David Pujadas. Quand on entend le professeur Didier Raoult répondre ce mardi 26 mai 2020 au non professeur David Pujadas, sur l’antenne de LCI, on se dit : voici le candidat idéal pour l’élection présidentielle de 2022.Il faut savoir que le développement d’une candidature, c’est maintenant ou jamais : après l’été 2020, la situation va se figer, il sera... [Lire la suite]
mardi 26 mai 2020

Protection rapprochée

Préférons le principe de solidarité à l’argument stérile de la peur, pour protéger les autres des risques de contamination au covid-19.Imaginez qu’on sonne à votre porte, tandis que vous regardez tranquillement la télévision (une émission de variétés, par exemple, ou un talk-show, ou même un film). Vous vous levez, vous ouvrez et vous trouvez Gérard Depardieu planté là, devant vous. Vous ne le connaissez pas, lui ne vous connaît pas, aucune de vos relations ne le connaît. Il est tout seul, il vous salue. Quelle est votre première... [Lire la suite]
dimanche 24 mai 2020

Hydroxychloroquine : l’affaire est entendue…

« L’utilisation de l’hydroxychloroquine ou de la chloroquine n’est associée à aucune preuve d’amélioration, mais plutôt à une augmentation du risque d’arythmie ventriculaire. » ("The Lancet", le 22 mai 2020).Cela faisait plus de trois mois que se disputaient partisans et opposants à l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour traiter les malades du covid-19. Enfin, une étude scientifique sérieuse donne un éclairage quasi-définitif sur le sujet.Disons d’abord, avant même cette étude, que l’absence d’étude scientifique prouvant... [Lire la suite]
mardi 19 mai 2020

Madagascar : la potion amère du docteur Andry Rajoelina contre le covid-19

« Aujourd’hui, j’annonce officiellement ici la réussite et les bons résultats des essais de notre remède, on peut dire qu’il a donné un résultat concluant sur les malades du covid-19 à Madagascar et qu’il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain. » (Andry Rajoelina, le 20 avril 2020).Lorsque la pandémie du covid-19 a commencé à dévaster le monde, d’abord la Chine, puis l’Iran, puis l’Europe, ensuite les États-Unis, maintenant d’autres pays imposants (comme le Brésil, le Mexique, la Russie, etc.), on s’est... [Lire la suite]
mardi 12 mai 2020

Covid-19 : les trois inepties du docteur Claude Malhuret

« Je suis fasciné de découvrir que nous avons autant d’experts pour (…) répondre sur toutes nos chaînes : les grands experts, très assurés ; les petits experts, qui manquent d’expérience sur Zoom et dont on ne voit que le nez, le menton et les lunettes en gros plan ; les soi-disant experts, qui répètent ce qu’ils ont entendu une heure avant sur une autre chaîne ou à la radio ; et, enfin, les faux experts qui lancent des craques en espérant faire le buzz. À force de tous les regarder, j’ai découvert un... [Lire la suite]
lundi 11 mai 2020

11 mai 2020 : STOP au COVID-19 ! (et traçage ?)

« C’était, monsieur le Premier Ministre, toute la difficulté du discours que vous aviez à prononcer aujourd’hui : sortir de cet état de peur, pour ne pas dire de trouille, accepter notre condition d’être humain dans sa fragilité mais aussi, vous l’avez dit à propos du choix entre l’effondrement ou le déconfinement, accepter le risque. (…) Monsieur le Premier Ministre, la crise que vous avez à gérer est difficile. Les yeux dans les yeux, je vous dis que peu de gens ici aimeraient être à votre place et que je vous ai trouvé à... [Lire la suite]