mercredi 14 octobre 2020

Les fractales explosives de Benoît Mandelbrot

« Dans un monde toujours plus complexe, les scientifiques ont besoin de deux outils : des images aussi bien que des nombres, de la vision géométrique aussi bien que de la vision analytique. » (Benoît Mandelbrot et Richard L. Hudson, "Une approche fractale des marchés", éd. Odile Jacob, 2005).Le grand mathématicien Benoît Mandelbrot est mort il y a dix ans, le 14 octobre 2010, à Cambridge dans le Massachusetts (États-Unis), terrassé par la maladie à presque 86 ans (né le 20 novembre 1924 à Varsovie). Couvert de... [Lire la suite]
samedi 6 janvier 2018

Georg Cantor, une certaine idée de l’infini

« L’essence des mathématiques, c’est précisément leur liberté. ».Il y a un siècle, le 6 janvier 1918, est mort d’une crise cardiaque à l’âge de 72 ans le grand mathématicien allemand Georg Cantor. Même s’il fut reconnu de son vivant comme le fondateur de la théorie des ensembles, ses dernières décennies de vie ne furent pas vraiment la gloire : il est mort dans la pauvreté, dans un hôpital psychiatrique, à Halle où il vivait, en Allemagne, soigné pour une dépression voire pour des troubles bipolaires qu’il a développés... [Lire la suite]
mardi 14 novembre 2017

D’Alembert, le savant universel et l’esprit des Lumières

« Au sortir de l’enfance, entraîné vers la vérité par un instinct irrésistible, il se dévoua tout entier à ces sciences où elle règne sans partage, et bientôt, il en eut reculé les limites. Si je me bornais à vous citer les problèmes importants qu’il a résolus, les questions épineuses et difficiles qu’il a éclaircies, les méthodes qu’il a inventées ou perfectionnées, les vérités dont il a enrichi le calcul intégral, l’instrument le plus universel et le plus utile que l’esprit humain ait inventé dans les sciences, j’aurais peint... [Lire la suite]
mardi 12 septembre 2017

Paul Painlevé, la science et la politique au service de la guerre

« L’heure n’est ni aux longs discours, ni aux longs programmes. Rassembler toutes les forces matérielles et morales de la nation pour la phase suprême de la lutte, c’est le devoir auquel le gouvernement doit et veut se consacrer tout entier. La guerre, à mesure qu’elle se prolonge, exige de tous une abnégation plus complète et un plus grand esprit de sacrifice ; plus nous nous rapprochons du terme, plus la résistance morale de la nation deviendra l’élément essentiel de la victoire. C’est contre cette résistance morale que... [Lire la suite]