lundi 27 avril 2020

Sous le soleil (brûlant) de Hitler

« Son apparence physique était terrifiante. Le torse projeté en avant, traînant ses jambes derrière lui, il allait péniblement, lourdement, de son logement à la salle de conférence du bunker. Il avait perdu le sens de l’équilibre ; si jamais il était arrêté en faisant ce court trajet (vingt à trente mètres), il était obligé de s’asseoir sur l’un des bancs disposés le long du mur, ou de se retenir à son interlocuteur… Ses yeux étaient injectés de sang ; bien que tous les documents qui lui étaient destinés fussent tapés... [Lire la suite]
samedi 25 janvier 2020

Auschwitz, l’horreur humaine absolue

« Il y a eu des mémoires et des histoires, et il fallait un nom et ce fut Yad Vashem. Ici sont conservées les traces du martyr et de l’héroïsme. La mémoire du mal radical et de cet esprit de résistance. C’est pour cela que l’Holocauste ne saurait être une histoire que nous pourrions manipuler ou utiliser ou revisiter. Non ! Il y a la justice, il y a l’histoire avec ses preuves, et il y a l’avis de nos nations. Ne les confondons pas. Au risque de collectivement replonger dans le malheur. Nul n’a le droit de convoquer ses... [Lire la suite]
vendredi 9 août 2019

Le péché originel de la République de Weimar

« Si l’Histoire peut encore nous servir de boussole, elle pourrait bien nous indiquer que la démocratie est plus fragile qu’on ne le pense, plus précieuse aussi. » (Dorothea Bohnekamp et Nicolas Patin, historiens, "Le Monde" du 28 avril 2017).Elle est née il y a 100 ans, le 11 août 1919. La République de Weimar, en Allemagne, a encore plus mauvaise réputation que la Quatrième République en France. L’Assemblée nationale constituante l’a adoptée le 31 juillet 1919 dans la petite ville de Weimar, et le Président du Reich l’a... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:25:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 26 mars 2019

Robert Merle, historiographe de la noirceur de l’âme humaine

« Je préfère penser, quant à moi, que tout devient possible dans une société dont les actes ne sont plus contrôlés par l’opinion populaire. Dès lors, le meurtre peut bien lui apparaître comme la solution la plus rapide à ses problèmes. Ce qui est affreux et nous donne de l’espèce humaine une opinion désolée, c’est que, pour mener à bien ses dessins, une société de ce type trouve invariablement les instruments zélés de ses crimes. » (Robert Merle, le 27 avril 1972).Dans cette préface à la nouvelle édition de son roman paru en... [Lire la suite]
jeudi 7 juillet 2016

Hommage à Elie Wiesel : remember !

« Jamais je n’oublierai cette nuit, la première nuit de camp, qui a fait de ma vie une nuit longue et sept fois verrouillée. Jamais je n’oublierai cette fumée. Jamais je n’oublierai les petits visages des enfants dont j’avais vu les corps se transformer en volutes sous un azur muet. Jamais je n’oublierai ces flammes qui consumèrent pour toujours ma foi. Jamais je n’oublierai ce silence nocturne qui m’a privé pour l’éternité du désir de vivre. Jamais je n’oublierai ces instants qui assassinèrent mon Dieu et mon âme, et mes rêves... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 19 octobre 2015

Joachim Gauck : merci l’Allemagne !

« Plusieurs millions de citoyens français et d’amis venus des quatre coins du monde étaient rassemblés dimanche [11 janvier 2015] pour des marches silencieuses (…). Dans les rues et sur les places de Paris flottaient les drapeaux de nombreuses nations et toute la ville était bien, ce jour-là (…), "la capitale du monde". Tous ceux et celles qui ont manifesté en France, chez nous en Allemagne ou ailleurs, ont envoyé un message, ce message commun : nous nous mobilisons contre la haine et l’intolérance. Ensemble, nous défendons... [Lire la suite]