mardi 8 septembre 2020

Comment salir Danièle Obono ?

« Si nous contestons fermement les accusations dont nos contempteurs nous accablent, nous avons suffisamment de clairvoyance pour comprendre que la principale intéressée, madame Danièle Obono, ait pu se sentir personnellement blessée par cette fiction. Nous le regrettons et lui présentons nos excuses. À l’avenir nous maintiendrons la vigilance absolue dont doit faire preuve un journal comme "Valeurs actuelles", attaqué quotidiennement. » (Communiqué de "Valeurs actuelles", le 29 août 2020).Même le journal reconnaît la faute... [Lire la suite]
jeudi 2 juillet 2020

Ils sont tombés par terre, c’est la faute à Colbert !

« Pour nous, héritiers des Lumières et de Rousseau, la liberté est un droit naturel, elle est constitutive de la définition même qu’on se fait de l’homme. C’est pourquoi l’esclavage est un crime contre l’humanité. Mais le XVIIe siècle, dans la lignée du droit romain, ne raisonne pas ainsi : pour lui, la personnalité juridique d’un individu n’est pas consubstantielle à son humanité. Il ne voit pas de contradiction à ce qu’un esclave soit en même temps une propriété et un homme. (…) La qualification comme "bien meuble"... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 27 février 2019

L’année Pierre Soulages au Louvre

« Nous n’effacerons pas le mal de notre société, ni par la loi, ni par un discours, ni par un acte ; mais nous devons être, tous ensemble, les combattants de cet outrenoir, de ces lignes de force, de ce courage inlassable, de cette forme d’humanité et d’intelligence que nous devons donner, même au noir qu’il y a dans notre société, parce qu’il est là ; mais nous tiendrons, et à la fin, nous gagnerons. »Ces propos assez étonnants ont été tenus par le Président Emmanuel Macron, ils terminaient son discours lors du... [Lire la suite]
vendredi 21 décembre 2018

Pierre Soulages, l’artiste mélanthrope, a 99 ans

« Le noir avait tout envahi, à tel point que c’était comme s’il n’existait plus. » (Pierre Soulages, Entretien avec Christopher Donner, "Le Monde 2", le 3 février 2007).L’homme en noir. Le noir, l’outrenoir. Une peinture en trois dimensions. Ce n’est plus la couleur mais le reflet de la lumière qui compte désormais. C’était en janvier 1979 que le peintre a eu cette révélation, celle de peindre tout en noir et que ce noir fût une nouvelle voie des arts, de son art. Ce peintre, Pierre Soulages, est sans doute le plus grand... [Lire la suite]