vendredi 15 novembre 2019

Les 20 ans du pacte civil de solidarité (PACS)

« La non-discrimination n’est pas l’indifférenciation. Le domaine, dans lequel la différence entre hommes et femmes est fondatrice, est constitutive de l’humanité, de sa survie, est celui de la filiation. Voilà pourquoi le PACS ne légifère pas sur l’enfant et la famille. Voilà pourquoi, en raison de ces choix faits en toute connaissance de cause, le pacte concerne le couple et lui seul. » (Élisabeth Guigou, le 3 novembre 1998).Le Président Jacques Chirac a promulgué il y a vingt ans, le 15 novembre 2019, la loi n°99-944 du... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 04:43:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 14 novembre 2019

Thierry Breton, stratège européen, le plan B des politiques français

Décision cruciale ce jeudi 14 novembre 2019 au Parlement Européen : la candidature de Thierry Breton à la Commission Européenne sera-t-elle validée par les députés européens ?Après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard le 10 octobre 2019 au poste de commissaire européenne pour la France, le Président Emmanuel Macron a désigné le président-directeur général du groupe Atos, Thierry Breton en remplacement. En raison de ses implications dans l’industrie, certains parlementaires européens peuvent légitimement s’inquiéter... [Lire la suite]
mercredi 13 novembre 2019

Patrick Balkany, les Misérables, l’homme providentiel et l’incertitude quantique

« On l’a vu, le pays lui devait beaucoup, les pauvres lui devaient tout : il était si utile qu’il avait bien fallu qu’on finît par l’aimer ; ses ouvriers en particulier l’adoraient, et il portait cette adoration avec une sorte de gravité mélancolique. » (Victor Hugo, "Les Misérables", 1862).Le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany va-t-il sortir de prison ce mercredi 13 novembre 2019 ? Pas sûr, car même si le juge l’acceptait, il faudrait payer une caution, et selon sa femme Isabelle Balkany, sur France... [Lire la suite]
vendredi 8 novembre 2019

Berlin 1989 : le 9/11 avant le 11/9

« C’est une bêtise incroyable (…). Dire "annexion" [pour parler de la Réunification], c’est reprendre "radio nostalgie Allemagne de l’Est", c’est ce que dit l’extrême droite. (…) Il y avait un système totalitaire qui était un frigidaire, la glace a fondu. Des mouvances ont ressuscité sur une nostalgie autoritaire. » (Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen franco-allemand, le 4 novembre 2019 sur France Inter).S’il y avait bien une chose que je ne comptais pas voir (je ne vais pas écrire "vivre") de mon vivant, c’était... [Lire la suite]
jeudi 7 novembre 2019

En Thuringe, l’AfD à 23,4% et Die Linke à 31,0%

« Il y a une nostalgie autoritaire en Allemagne de l’Est. L’AfD fait son beurre sur l’immigration, mais il n’y a pas d’immigrés en Allemagne de l’Est, il y en a 3% ! » (Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen franco-allemand, le 4 novembre 2019 sur France Inter).Imaginez le parti de Jean-Luc Mélenchon en tête avec plus de 30% des voix en région Centre-Val de Loire, suivi du parti de Marine Le Pen avec plus de 20% des voix. C’est un peu ce qu’il s’est passé il y a quelques jours en Allemagne. Après les élections... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:58:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 6 novembre 2019

Trotski, cause de l’anachronisme d'une certaine gauche française ?

« Trotski était persuadé que toute difficulté, toute résistance pouvaient être surmontées par ce seul mot : "fusillez !" » (Boris Souvarine, 1979).L’un des deux principaux leaders de la Révolution russe, Léon Trotski, est né il y a cent quarante ans, le 7 novembre 1879 (quelques mois après Albert Einstein). Trotski a connu Lénine en 1900 et ce dernier était heureux de pouvoir l’intégrer dans son groupe révolutionnaire.Lors de la Révolution russe, Trotski était opposé à la demande de paix séparée avec l’Allemagne... [Lire la suite]
lundi 4 novembre 2019

Félix Gaillard, le surdoué de la politique française (1)

« Son intelligence et sa faculté d’assimilation exceptionnelle l’engageaient dans des raccourcis brillants et rapides. Il devait bientôt prendre celui de la politique, seul débouché pour son ambition impatiente et élevée. » (Jean Monnet à propos de Félix Gaillard, cité par Benoît Yvert, "Premiers Ministres et Présidents du Conseil depuis 1815", éd. Perrin, 2002). Première partie.L’ancien chef du gouvernement français Félix Gaillard est né il y a 100 ans, le 5 novembre 1919 à Paris. Comme beaucoup de personnalités de la... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:37:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 31 octobre 2019

Brexit : et en avant pour un nouveau tour (électoral) !

« C’était sûrement ça le pire, devoir annoncer aux autres son drame, et pousser parfois cette situation jusqu’au comble de son ironie en devant les rassurer. » (David Foenkinos, "Je vais mieux", 2013, éd. Gallimard).Ce jeudi 31 octobre 2019 ne sera donc pas une date historique pour le Royaume-Uni et pour l’Europe. Le Premier Ministre britannique Boris Johnson a en effet accepté, la mort dans l’âme (mais pas "au fond d'un fossé"), le troisième report du Brexit au 31 janvier 2020, accordé le 28 octobre 2019 par l’Union... [Lire la suite]
dimanche 27 octobre 2019

Robert Boulin, quarante années plus tard…

« Je ne sais pas si je comprendrai un jour clairement [ses raisons], mais je pense que l’une des raisons qui l’a poussé à cette extrémité est l’incompréhension totale de ses amis et la relation fausse qu’il a pu avoir à partir de ce moment-là avec eux. (…) Il ne s’est pas suicidé pour 40 000 francs, mais par manque d’amour des autres et par dégoût. Il ne supportait pas le climat d’ignominie qui régnait sur son passage. Il me racontait que, lorsqu’il se rendait à l’Assemblée Nationale au moment de l’affaire, il entendait dans... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 23 octobre 2019

François Hollande veut américaniser les institutions françaises

« Aujourd’hui, ma préoccupation, c’est une démocratie privée d’acteurs. Les anciens partis se sont dilués, les nouveaux se sont effacés. Le danger, c’est que faute de mouvements politiques qui structurent l’opinion, l’extrémisme, le populisme et même le communautarisme prospèrent sur le terreau de la peur. » (François Hollande, "Le Parisien", le 21 octobre 2019).Et voici que l’ancien Président de la République François Hollande refait parler de lui. Il faut dire que depuis deux ans et demi, il se croit irremplaçable et... [Lire la suite]