vendredi 29 janvier 2016

Christiane Taubira, entre la gauche morale et la gauche sécuritaire

« Parfois résister, c’est rester ; parfois résister, c’est partir. » (Christiane Taubira, 27 janvier 2016).En début de journée, ce mercredi 27 janvier 2016, l’équilibre gouvernemental a été rompu par l’annonce surprise (bien qu'inévitable) de la démission de la Ministre de la Justice Christiane Taubira, prenant de court l’exécutif qui semblait tout accepter d’elle dès lors qu’elle restait un alibi au sein gouvernement. La raison, elle est connue depuis le 23 décembre 2015, c’est la déchéance de la nationalité :... [Lire la suite]
mardi 26 janvier 2016

Le livret citoyen : un nouvel outil de traçage par l’État

« Ce livret retracera l’histoire de tous ses engagements, chaque action y sera consignée. » (François Hollande, 11 janvier 2016).Dans la soirée du lundi 11 janvier 2016, le Président de la République François Hollande s’était rendu au grand auditorium de la Maison de la Radio, à Paris, pour adresser ses vœux "à la jeunesse et aux forces de l’engagement" (discours complet ici). À cette occasion, il a redit son attachement au service civique pour tous les jeunes de 18 à 25 ans, en indiquant sa volonté de généralisation mais... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 18 janvier 2016

Christiane Taubira, une voie royale pour sa sortie ?

« J’ai beau être une sorcière d’Amazonie, il y a des limites à mon pouvoir. » (Christiane Taubira, 13 mars 2014).S’il y a bien une personnalité politique sur laquelle je me suis trompé, c’est bien Christiane Taubira, la Ministre de la Justice. Quelques jours après sa nomination le 16 mai 2012, je m’étais interrogé à tort sur sa présence au gouvernement et m’étais demandé si elle n’allait pas devoir rapidement démissionner. Il se trouve qu’elle est maintenant la cinquième Garde des Sceaux les plus longs des cinq Républiques... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:37:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 14 janvier 2016

Balavoine, le révolté sauveur d’amour

« Et partout dans la rue,J’veux qu’on parle de moi.Que les filles soient nues.Qu’elles se jettent sur moi.Qu’elles m’admirent, qu’elles me tuent.Qu’elles s’arrachent ma vertu. »("Le chanteur", 1978)Ces derniers temps, les médias parlent beaucoup de Daniel Balavoine. Effectivement, ce jeudi 14 janvier 2016, cela fait exactement trente ans que le chanteur a perdu la vie, à 33 ans, dans un accident d’hélicoptère, un soir au Mali avec quatre autres personnes (Thierry Sabine, l’organisateur du rallye Paris-Dakar ; Nathalie... [Lire la suite]
vendredi 1 janvier 2016

Bonne année 2016 ?

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que le bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Tolstoï).Le monde va mal. L’Europe va mal. La France va mal.L’année 2015 a tellement été désastreuse, commençant et finissant dans des bains de sang à Paris, mais plus généralement un peu partout dans le monde, car il n’y a pas que Paris, qu’on a presque peur de souhaiter une bonne année pour 2016. Les attentats contre "Charlie Hebdo" avaient déjà donné une prime aux plus rapides, à ceux qui adressaient leurs bons... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 00:20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 28 décembre 2015

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (3)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, troisième et dernière partie.Après avoir évoqué le passé politique... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:31:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 24 décembre 2015

Déchéance de la nationalité : vers une Constitution lepénisante ?

« Élever au plus haut niveau de notre droit le régime de l’état d’urgence constitue également un acte politique, pas simplement juridique. Et, de ce point de vue, les plus expresses réserves sur l’intérêt de cette démarche sont permises. Car laisser penser que notre sécurité dépend d’une mise à l’écart du juge judiciaire peut s’avérer contre-productif, sinon particulièrement grave. » (Arnaud Gossement, docteur en droit et avocat spécialisé en droit public, le 23 décembre 2015).Mais quelle mouche a donc piqué François... [Lire la suite]
mercredi 23 décembre 2015

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (2)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, deuxième partie.Pierre Laval était une personnalité politique très... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 21 décembre 2015

Pierre Bas (1925-2015), premier abolitionniste de la France moderne

« Depuis 1974, il y a eu en France trois exécutions capitales, alors que plus de cinq mille crimes, susceptibles juridiquement d’amener les criminels à l’échafaud, avaient été commis. L’affaire est entendue, la peine de mort est à l’agonie, elle est même sans doute déjà morte. Il ne manque plus que le constat officiel du décès. (…) S’il est un homme en France pour affirmer, et démontrer à l’évidence, que trois têtes coupées en cinq ans ont changé quoi que ce soit à la délinquance et à la criminalité, mon combat perd une part de... [Lire la suite]
vendredi 18 décembre 2015

La réélection de De Gaulle en décembre 1965

« Pour que le Président puisse porter et exercer effectivement une charge pareille, il lui faut la confiance explicite de la Nation. Permettez-moi de dire qu’en reprenant la tête de l’État en 1958, je pensais que pour moi-même et à cet égard, les événements de l’histoire avaient déjà fait le nécessaire. (…) Il y a entre vous, Françaises et Français, et moi-même, un lien exceptionnel qui m’investit et qui m’oblige. Je n’ai donc pas attaché alors une importance particulière aux modalités qui allaient entourer ma désignation,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:50:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,