lundi 5 mars 2018

Législatives italiennes 2018 : le tour du M5S ?

« Le peuple n’aime ni le vrai ni le simple. Il aime le roman et le charlatan. » (Edmond et Jules Goncourt, 2 mars 1861).À chaque nouveau scrutin européen, c’est l’incertitude et la confusion politiques. Les élections générales qui se sont déroulées en Italie ce dimanche 4 mars 2018, de 7 heures à 23 heures, pour élire les 630 députés et 315 sénateurs ont rendu ingouvernable l’un des grands pays européens, après l’Allemagne et l’Espagne.Prenons tout de suite une comparaison avec la situation française. En France aussi, comme... [Lire la suite]
lundi 5 mars 2018

L’indispensable Zhou Enlai (1/2)

« Toute diplomatie est la continuation de la guerre par d’autres moyens. » (Zhou Enlai, cité par "Saturday Evening Post" le 27 mars 1954). Première partie.Il ne bénéficie pas des mêmes honneurs que l’actuel Président chinois Xi Jinping avait réservés à Mao Tsé-Toung à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance du Grand timonier en 2013. Pourtant, du point de vue du communisme chinois, il l’aurait mérité : Zhou Enlai (qu’on peut aussi orthographier Chou En-Laï en lettres latines) est né il y a 120 ans, le 5 mars... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 2 mars 2018

Alain, philosophe anti-système

« Rien n’est plus dangereux qu’une idée, quand on n’a qu’une idée. » (Alain, "Propos II", 5 juillet 1930).Le philosophe Alain, de son vrai nom Émile-Auguste Chartier, est né à Mortagne-au-Perche, dans l’Orne, il y a 150 ans, le 3 mars 1868 à 15 heures, c’est-à-dire, un peu plus de deux ans avant la guerre de 1870 entre la France et la Prusse. Il fut un philosophe très inspiré par le rationalisme, ainsi que par le positivisme d’Auguste Comte (1798-1857). Il voulait concilier rationalisme et réalisme. Alain est assez peu à la... [Lire la suite]
mercredi 28 février 2018

Pierre Milza et les leçons de l'histoire récente

« Ainsi défini, le fascisme et son élan n’ont à l’évidence pas grand-chose à voir avec le régime de Vichy, cette chouannerie antirépublicaine "à la ruralité élémentaire", cette réaction de la fraction la plus rétrograde du corps social face à la modernité et au changement, cette "revanche des minorités" enivrée par la défaite de la France. (…) Dans ce maëlstrom de fascisme groupusculaire, d’ultracisme ligueur, et de révisionnisme néo-vichyste, où se situe donc le Front national ? Après une évocation du poujadisme, un détour... [Lire la suite]
lundi 26 février 2018

La maoïsation rampante de Xi Dada

« La Chine est devenue la deuxième plus grande puissance économique du monde grâce à trente-huit années de réformes et d’ouverture. (…). La Chine a, ces dernières années, réussi à s’engager dans une voie de développement qui lui convient, en s’appuyant à la fois sur la sagesse de sa civilisation et sur les pratiques des autres pays de l’Est et de l’Ouest. En explorant ce chemin, la Chine refuse de rester insensible à l’évolution des temps et de suivre aveuglément les pas des autres. » (Xi Jinping, à Davos le 17 janvier... [Lire la suite]
samedi 24 février 2018

Le baccalauréat Blanquer (2/2)

« Le baccalauréat est une grande institution républicaine à laquelle nous sommes tous attachés. Cependant, l’échec trop important en licence l’a peu à peu fragilisé car il n’est plus suffisamment un tremplin vers la réussite dans l’enseignement supérieur. (…) Avec un baccalauréat remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, nous allons leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur et de vivre leurs années de lycée avec bonheur. » (Jean-Michel Blanquer,... [Lire la suite]
vendredi 23 février 2018

Le baccalauréat Blanquer (1/2)

« Le baccalauréat est une grande institution républicaine à laquelle nous sommes tous attachés. Cependant, l’échec trop important en licence l’a peu à peu fragilisé car il n’est plus suffisamment un tremplin vers la réussite dans l’enseignement supérieur. (…) Avec un baccalauréat remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, nous allons leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur et de vivre leurs années de lycée avec bonheur. » (Jean-Michel Blanquer,... [Lire la suite]
jeudi 22 février 2018

Nicolas Sarkozy à l’oral de français

« "Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es", il est vrai, mais je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis. » (François Mauriac, "Mémoires intérieurs", 1959).Il est des étonnements positifs dans la vie médiatique française. Nicolas Sarkozy, qui a "définitivement" quitté la vie politique alors qu’il n’a jamais fait que cela depuis ses années lycéennes, n’est jamais meilleur que lorsqu’il ne fait pas de politique, ou plutôt, lorsqu’il n’a pas à l’esprit des arrière-pensées politiciennes. On le savait émotif,... [Lire la suite]
mercredi 21 février 2018

Transition en Afrique du Sud avec Cyril Ramaphosa

« I must accept that if my party and my compatriots wish that I be removed from office, they must exercice that right and do so in the manner prescribed by the Constitution. I fear no motion of no confidence or impeachment. (…) I have, therefore, come to the decision to resign as the President of the Republic with immediate effect, even through I desagree with the decision of the leadership of my organization, I have always been a disciplined member of the ANC. As I leave, I will continue to serve the people of South Africa as... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 20 février 2018

Morgan Tsvangirai, le courage de dire non

« Face à un dictateur impitoyable, la tentation parmi le peuple est de se replier, de se mettre à l’abri et de s’isoler de l’action collective. Cette tentation peut vous submerger et promouvoir la peur. La peur est un signe de faiblesse. Avec espoir et courage, nous devons vaincre la peur. Je ressens ma tristesse et mon chagrin devant les nouvelles d’un certain nombre de retraités, de personnes vulnérables et faibles qui ont perdu la vie à cause d’un manque de soutien. La dictature a démoli leur capacité d’adaptation et leurs... [Lire la suite]