vendredi 29 mai 2020

Claude Goasguen, un centriste qui n’était pas vraiment un centriste

« Claude Goasguen vient de partir, emporté par cette saloperie. Qu’importe ce que la politique peut en dire, il était mon ami et j’étais le sien, depuis nos vingt ans. Et tous les deux nous le savions. » (François Bayrou, le 28 mai 2020 sur Twitter).Parti ce jeudi 28 mai 2020 (le même jour que l’humoriste Guy Bedos) à l’âge de 75 ans (il est né le 12 mars 1945 à Toulon) des suites du covid-19 (il était hospitalisé depuis le 24 mars 2020), le député LR de Paris Claude Goasguen fait hélas partie, comme Patrick Devedjian et... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:26:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 28 mai 2020

Marc Sangnier et la naissance des démocrates-chrétiens

« Ne nous laissons diviser par aucune force brutale : nous avons fait un grand pacte d’humanité ; nous sommes liés les uns aux autres, car, les uns comme les autres, nous voulons la paix dans la justice, et la réconciliation des hommes dans la fraternité et dans l’amour. » (Marc Sangnier, le 9 août 1923 à Freibourg, en Allemagne).Parler de fraternité et d’amour quand on prononce un discours politique, c’est toujours hasardeux, souvent courageux. C’est parler un langage d’Église dans un monde où les ambitions, le... [Lire la suite]
samedi 23 mai 2020

Claude Huriet, à l’origine des premières lois de bioéthique

« Dans un monde où les drames sont quotidiens et les catastrophes s’enchaînent, un vent d’espoir, et de folie, souffle et dérègle les esprits ; c’est l’irruption soudaine des objets connectés qui donnent au citoyen la fierté d’être plus intelligent grâce à l’intelligence artificielle et d’en faire bénéficier sa santé et sa sécurité. Il est même prêt à croire qu’un jour, la mort sera vaincue ! Le transhumanisme est en marche… » (Claude Huriet, "Journal international de bioéthique et d’éthique des sciences",... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:54:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 22 mai 2020

René Capitant ou l’autre gaullisme

« Ah ! S’il s’agissait simplement, dans le cadre de ce qu’on appelle la troisième force, de préparer la fusion, à tout le moins, l’union organique de deux des partis qui constituent cette Assemblée et sont actuellement associés dans une même majorité, s’il s’agissait d’unir, à la base, Force ouvrière et syndicats chrétiens, s’il s’agissait de mêler vos clientèles électorales, de fondre vos programmes dans une conception commune d’humanisme "économique", de construire ce parti travailliste, dont on parle depuis plusieurs... [Lire la suite]
mercredi 20 mai 2020

Cédric Villani, futur leader des marcheurs de gauche ?

« Je n’ai jamais été, dans ma vie, homme à se laisser décourager par les difficultés. » (Cédric Villani, le 19 mai 2020 sur France Inter).Bon signe pour la démocratie et l’évolution sanitaire du pays : on se remet à parler de politique politicienne. La date du second tour des élections municipales commence à préoccuper les esprits de la classe politique, et aussi, la division de la majorité.Ceux qui pensaient que Cédric Villani n’avait aucun sens politique se sont trompés. J'ai toujours été fasciné par Cédric Villani.... [Lire la suite]
samedi 16 mai 2020

Gaston Plissonnier, le (vieux) disque dur du parti communiste français

« Pour le parti communiste français, la solidarité avec le parti communiste soviétique est une question d’importance primordiale, une donnée de principe (…). Maintenir et renforcer ces liens d’amitié et de solidarité (…) est le but que, pour notre part, nous assignons à nos prochains entretiens. » (Gaston Plissonnier, 23 octobre 1968).Malgré cette loyauté voire allégeance systématique, il venait juste d’y avoir divergence entre les communistes français et les communistes soviétiques sur le Printemps de Prague. Waldeck Rochet... [Lire la suite]
vendredi 15 mai 2020

Sainte Jeanne d’Arc, l’héroïne du roman national français

« Vie longue ou brève ; triomphe ou déroute apparente ; solidité de la pierre ou fragilité d’une pauvre jeune fille mortelle : peu importe ! s’il existe une vérité immuable, une foi qui ne peut passer, l’amour d’une patrie immortelle, l’attente d’une paix qui est une exigence naturelle du cœur humain, la soif d’une justice qui nécessairement l’emportera à l’heure fixée par l’histoire, à l’heure de la reconstruction, de la réhabilitation, de la résurrection. Loi nécessaire, qui unit toujours le sacrifice au... [Lire la suite]
jeudi 14 mai 2020

L’année De Gaulle : le général Macron à Montcornet

« Apprécier les circonstances dans chaque cas particulier, tel est donc le rôle essentiel du chef. Du fait qu’il les connaît, qu’il les mesure, qu’il les exploite, il est vainqueur ; du fait qu’il les ignore, qu’il les juge mal, qu’il les néglige, il est vaincu. » (De Gaulle, "Le Fil de l’épée", éd. Berger-Levrault,  1932).Bataille pas excessivement connue dans la chronologie de la Seconde Guerre mondiale, la Bataille de Montcornet fut cependant cruciale dans l’esprit du colonel De Gaulle puisqu’elle forgea son... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 6 mai 2020

Chirac, l’humanisme sanitaire en pratique

« Ce n’est pas seulement un devoir d’humanité. C’est aussi l’intérêt bien compris des pays les plus favorisés. Car le monde ne s’arrête pas aux limites de leur prospérité. Il ne se borne pas aux certitudes de ceux que la fortune sert aujourd’hui. (…) En Afrique, dans les pays émergents, une immense majorité de la population, dans les campagnes ou dans les bidonvilles, attend encore, mais n’attendra pas indéfiniment, la concrétisation des promesses du progrès. Cette situation est lourde de menaces. Elle est moralement... [Lire la suite]
mardi 28 avril 2020

Le déconfinement selon Édouard Philippe

« J’ai été frappé, depuis le début de cette crise, par le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire selon eux à chaque instant. La modernité les a souvent fait passer du café du commerce à certains plateaux de télévision. Les courbes d’audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd, mais cela ne grandit pas, je le crains, le débat public. » (Édouard Philippe, le 28 avril 2020 devant l’hémicycle de l’Assemblée Nationale).Le calendrier public est désormais... [Lire la suite]