mercredi 11 septembre 2019

Les mille missions d’humanité du cardinal Roger Etchegaray

« Prier pour la France (…), c’est nous demander où nous e sommes de la tendresse que doivent exprimer les Français entre eux. Pour notre terre de France, que faisons-nous d’autre que de nous jeter à la figure quelques mottes de soupçon ou d’intolérance ? (…) Nous pouvons l’affirmer en toute sérénité en ce centenaire de la loi 1905 (…) sur les rapports de l’Église et d’un État qui, loin de renier sa laïcité, approfondit son devoir de faire appel à la religion comme à une force vitale pour nourrir et fortifier le tissu si... [Lire la suite]
mercredi 21 août 2019

La "peur" de saint Jean-Paul II

« Et voilà que les éminents cardinaux ont appelé un nouvel évêque de Rome. Ils l’ont appelé d’un pays lointain, lointain, mais toujours si proche par la communion dans la foi et la tradition chrétienne. J’ai eu peur en recevant cette nomination, mais je l’ai fait en esprit d’obéissance à Notre-Seigneur Jésus-Christ et de confiance totale à sa Mère, la Très Sainte Vierge. » (Karol Wojtyla, le 16 octobre 1978 à Rome).C’était il y a quarante ans exactement, le lundi 16 octobre 1978, une année qui a connu trois papes. Paul VI,... [Lire la suite]
mardi 20 août 2019

La demande de pardon papale pour les abus sexuels dans l’Église

« Demandons pardon (…) pour tous les abus commis dans différents types d’institutions dirigées par des religieux et par des religieuses, et par d’autres membres de l’Église. Et demandons pardon pour les cas d’exploitation par le travail auquel de nombreux mineurs ont été soumis. » (Pape François, le 26 août 2018 à Dublin).À l’issue de quatre journées de rencontres au Vatican avec les épiscopats de tous les pays et les victimes d’abus sexuels dans l’Église, le pape François a fait le 24 février 2019 des propositions concrètes... [Lire la suite]
lundi 19 août 2019

Pédophilie dans l’Église : le pape François pour la tolérance zéro

« Je voudrais ici réaffirmer clairement : si dans l’Église, on détecte même un seul cas d’abus, qui représente déjà en soi une horreur, un tel cas sera affronté avec la plus grande gravité. Frères et sœurs, dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui, au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels, ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et... [Lire la suite]
mardi 23 avril 2019

Dis seulement une parole et je serai guéri

Réflexions postpascales complémentaires…La fête de Pâques n’est pas seulement un gros week-end sur la route, départ ou retour des vacances "de printemps". C’est aussi une fête chrétienne qui célèbre la fin de la Semaine Sainte, la fin de la Passion du Christ par sa Résurrection. C’est le jour le plus important des chrétiens (plus que Noël) parce qu’il faut évidemment un véritable acte de foi pour croire en la résurrection. Elle n’est pas seulement celle du Christ mais aussi de tous les humains. A priori, malgré tous les progrès... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 4 avril 2019

Maurice Bellet, cruauté et tendresse, dans La Voie

« L’écrit s’en va. S’il trouve des lecteurs, mon vœu est qu’ils y entendent ce qui les éveillera à leur propre parole. » (Maurice Bellet).Cela fait déjà un an que Maurice Bellet, grand penseur chrétien, est mort à l’âge de 94 ans. C’était le 5 avril 2018 et il travaillait encore sur des livres et participait à des rencontres quelques jours auparavant. Probablement parce qu’il a été à la confluence de la philosophie, de la théologie, de la psychanalyse, de la sociologie et même de la poésie, il est "inclassable". La... [Lire la suite]
samedi 9 mars 2019

Mgr Barbarin : une condamnation qui remet les pendules à l’heure

« Ce soir, je demande pardon devant Dieu et devant tout notre diocèse, de n’avoir pas pris les devants pour enquêter comme il aurait fallu dès qu’un premier témoignage m’était parvenu, pardon de ne pas avoir sanctionné immédiatement un prêtre pour ses actes anciens, très graves et clairement indignes de son ministère, pardon de mes erreurs de gouvernance qui ont occasionné un tel scandale. » (Mgr Barbarin, le 18 novembre 2016 en la primatiale Saint-Jean de Lyon).Douche froide chez les évêques français. Le jeudi 7 mars 2019,... [Lire la suite]
vendredi 8 mars 2019

La protection des mineurs au sein de l'Église catholique

« Je voudrais ici réaffirmer clairement : si dans l’Église, on détecte même un seul cas d’abus, qui représente déjà en soi une horreur, un tel cas sera affronté avec la plus grande gravité. Frères et sœurs, dans la colère légitime des personnes, l’Église voit un reflet de la colère de Dieu, trahi et frappé par ces consacrés malhonnêtes. L’écho du cri silencieux des petits, qui, au lieu de trouver en eux une paternité et des guides spirituels, ont trouvé des bourreaux, fera trembler les cœurs anesthésiés par l’hypocrisie et... [Lire la suite]
mardi 18 décembre 2018

Maurice Bellet, un penseur en pleine immersion de son temps

« On est neutre pour ce qui n’a pas d’importance. Pour le grave et l’essentiel, impensable. On n’est pas neutre devant Auschwitz. Ou alors !… Il faut bien qu’il y ait un absolu. Mais le grand problème des humains, c’est de ne pas savoir où il est. La ligne de séparation change. L’impossibilité et l’interdit ne sont pas fixés. » (Maurice Bellet, janvier 2014).Prêtre, théologien, philosophe, sociologue et évidemment, car ce fut sa grande "originalité" dans l’Église catholique, psychanalyste, Maurice Bellet est né il y a... [Lire la suite]
jeudi 13 décembre 2018

La Commission Stasi : la République, le voile islamique et le "vivre ensemble"

« La laïcité, pierre angulaire du pacte républicain, repose sur trois valeurs indissociables : liberté de conscience, égalité en droit des options spirituelles et religieuses, neutralité du pouvoir politique. La liberté de conscience permet à chaque citoyen de choisir sa vie spirituelle ou religieuse. L’égalité en droit prohibe toute discrimination ou contrainte et l’État ne privilégie aucune option. Enfin, le pouvoir politique reconnaît ses limites en s’abstenant de toute immixtion dans le domaine spirituel ou religieux. La... [Lire la suite]