vendredi 15 novembre 2019

Les 20 ans du pacte civil de solidarité (PACS)

« La non-discrimination n’est pas l’indifférenciation. Le domaine, dans lequel la différence entre hommes et femmes est fondatrice, est constitutive de l’humanité, de sa survie, est celui de la filiation. Voilà pourquoi le PACS ne légifère pas sur l’enfant et la famille. Voilà pourquoi, en raison de ces choix faits en toute connaissance de cause, le pacte concerne le couple et lui seul. » (Élisabeth Guigou, le 3 novembre 1998).Le Président Jacques Chirac a promulgué il y a vingt ans, le 15 novembre 2019, la loi n°99-944 du... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 04:43:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 25 octobre 2019

Érasme, inspirateur humaniste de l’ouverture de la jeunesse européenne

« Désormais, son cœur sera partout où règnent le savoir, la culture et les livres ; ce ne sont plus les frontières, les fleuves ou les mers, pas plus que la condition, la race ou le rang social, qui divisent le monde ; il ne connaît plus que deux catégories d’individus : en haut, l’aristocratie de la culture et de la pensée ; en bas, l’ignorance et la barbarie. Là où règnent le livre et la parole, eruditio et eloquentia, c’est là qu’est sa patrie. » (Stefan Zweig, 1935).Le théologien humaniste, moine et... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 17 octobre 2019

Bioéthique 2019 (3) : adoption du projet de loi, PMA, filiation, don de gamètes, transhumanisme, embryons…

« Le gouvernement a imposé trois réformes en une. (…) Une réforme sociétale, la PMA sans père, divise les Français : les sondages varient selon que la question posée est celle du droit des femmes ou de l’intérêt des enfants. L’absence d’études a été soulignée par le Comité consultatif national d’éthique et le Conseil d’État. Le principe de précaution n’a pas prévalu. La deuxième réforme est la révolution prétendument tranquille de la filiation (…). La troisième réforme, la principale, est la révision des lois de bioéthique,... [Lire la suite]
mercredi 9 octobre 2019

René Haby (1919-2003), pédagogue concret et père du collège unique

« Tous les enfants reçoivent dans les collèges une formation secondaire. Celle-ci succède sans discontinuité à la formation primaire en vue de donner aux élèves une culture accordée à la société de leur temps. Elle repose sur un équilibre des disciplines intellectuelles, artistiques, manuelles, physiques et sportives et permet de révéler les aptitudes et les goûts. Elle constitue le support de formations générales ou professionnelles ultérieures, que celles-ci la suivent immédiatement ou qu’elles soient données dans le cadre de... [Lire la suite]
lundi 7 octobre 2019

Bioéthique 2019 (2) : attention, les embryons humains ne sont pas que des "amas de cellules"

« Puisqu’il s’agit des "lois de bioéthique" et non de principe de compétition internationale, on s’étonne de l’argument avancé par certains d’un risque de "retard" par rapport à des concurrents étrangers, en particulier pour d’éventuels brevets. Pourtant, la loi comme les discours obligés évoquent largement la "dignité" de l’embryon humain et le "respect" qui serait dû à cette potentialité de personne. » (Pr. Jacques Testart, Mediapart, le 28 mars 2011).Attention, un train peut en cacher un autre. Un train de la bioéthique.... [Lire la suite]
dimanche 6 octobre 2019

Bioéthique 2019 (1) : la PMA, le contraire de l’IVG ?

« Cette révision des lois de bioéthique s’inscrit dans un contexte de sauts technologiques inédits, auxquels s’ajoutent des attentes sociétales fortes. Pour y répondre, le projet de loi (…) propose une évolution de notre cadre bioéthique fondée sur un équilibre entre le respect de la dignité de la personne humaine, le libre choix de chacun et la solidarité entre tous. Le projet de loi vise à élargir l’accès aux technologies déjà disponibles en matière de procréation, sans renoncer à leur encadrement : accès à la procréation... [Lire la suite]
vendredi 4 octobre 2019

L’avortement selon Simone Veil, le choix de la compassion

« Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. Mais comment le tolérer sans qu’il perde ce caractère d’exception, sans que la société paraisse l’encourager ? » (Simone Veil, le 26 novembre 1974 dans l’Hémicycle).Je me propose d’évoquer un sujet important qui est celui de l’avortement, appelé généralement l’IVG, interruption volontaire de grossesse, qu’il ne faut pas confondre avec l’IMG, interruption médicale de grossesse, décidée... [Lire la suite]
mardi 24 septembre 2019

Les 6 ans du mariage pour tous (3)

« La nouveauté, selon le mot de Stravinski, ne saurait être que la recherche d’une place fraîche sur l’oreiller. La place fraîche se réchauffe vite et la place chaude retrouve sa fraîcheur. » (Jean Cocteau, 1941). Troisième et dernière partie.Le mariage pour tous a six ans et est en vigueur depuis la promulgation de la loi n°2013-404 du 17 mai 2013. Le sujet du mariage pour les couples homosexuels était déjà évoqué lors des débats parlementaires sur le PACS en 1998 et 1999, et il est devenu très présent dans les médias... [Lire la suite]
jeudi 12 septembre 2019

Les 6 ans du mariage pour tous (2)

« La nouveauté, selon le mot de Stravinski, ne saurait être que la recherche d’une place fraîche sur l’oreiller. La place fraîche se réchauffe vite et la place chaude retrouve sa fraîcheur. » (Jean Cocteau, 1941). Deuxième partie.aLe mariage pour tous, c’est-à-dire aussi pour les couples homosexuels, est possible depuis maintenant six ans, par la loi n°2013-404 du 17 mai 2013. Après avoir présenté les principaux arguments pour et contre, et avant des commentaires personnels, je présente quelques éléments... [Lire la suite]
mardi 13 août 2019

Menie Grégoire et le sexe à la radio

« À l’époque où je faisais mon émission, l’homme était souvent un peu… une brute, et la femme, pas du tout informée. ».La journaliste Menie Grégoire est née il y a 100 ans, le 15 août 1919 à Cholet et elle est morte le lendemain de son 95e anniversaire, le 16 août 2014, à Tours. Elle fut à elle seule une "institution" de la radio française, en ouvrant ses auditeurs sur les enjeux intimes, familiaux, conjugaux et sexuels. "Menie" sans accent pour éviter son vrai prénom Marie qu’elle jugeait trop religieux, mais par erreur,... [Lire la suite]