mardi 16 octobre 2018

Emmanuel Macron : la boussole après les horloges

« Je crois à ce projet que j’irai porter auprès de vous, j’ai confiance en vous, en nous, en notre patrie. » (Emmanuel Macron, le 16 octobre 2018).Après avoir rendu public le remaniement du second gouvernement d’Édouard Philippe le matin, le Président Emmanuel Macron a prononcé une allocution télévisée de douze minutes ce mardi 16 octobre 2018 à 20 heures (texte intégral bientôt ici). Il avait le don d’ubiquité puisqu’au même moment, il prononçait un discours à l’Institut du Monde Arabe aux côtés de son président, Jack Lang,... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 23:36:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 8 octobre 2018

Édouard Philippe, l’étoffe d’un homme d’État ?

« Vous avez demandé quel était le sens de l’action qui serait poursuivie en matière de sécurité : ce sera le même que depuis seize mois. Le Président de la République a fixé un cap. Ce cap est tenu et le sera fermement. » (Édouard Philippe, le 3 octobre 2018 au Palais-Bourbon).Cela ressemble à un rendez-vous annuel. Le Premier Ministre Édouard Philippe a été l’invité de l’émission politique "L’émission politique" (bonjour la créativité !) présentée par Léa Salamé sur France 2 le jeudi 27 septembre 2018. La... [Lire la suite]
jeudi 20 septembre 2018

Jean Piat, le seigneur de la scène

« Nous, acteurs, avons la chance de nous amuser avec la mort avant de la connaître. » (Jean Piat, interrogé par Barbara Théate, "Journal du dimanche", le 31 janvier 2016).S’amuser avec la mort avant de la connaître… Hélas, maintenant, Jean Piat la connaît. Depuis ce mardi 18 septembre 2018 à Paris. À cinq jours seulement de son 94e anniversaire. Jean Piat était un comédien immense. Une diction parfaite, un regard perçant, une présence captivante. Il était sociétaire de la Comédie-française du 1er septembre 1947 au 31... [Lire la suite]
mercredi 22 août 2018

Micheline Presle, star éternelle aux quatre bougies manquantes

« Avant, je n’avais pas le temps, j’étais trop accaparée par ma vie sentimentale pour bien "profiter" des autres, les écouter, les regarder… Je n’ai rien tiré d’intéressant de l’amour. C’est ma faute mais c’est comme ça. Je voulais faire de l’amour la grande affaire de ma vie, elle a été ma plus mauvaise affaire. » ("L’arrière-mémoire", éd. Flammarion, 1994).Ces quelques mots tirés de la longue interview réalisée par le journaliste Serge Toubiana (futur directeur de la Cinémathèque française de mai 2003 à janvier 2016) et... [Lire la suite]
lundi 20 août 2018

Philippe Magnan, l’incarnation du pouvoir

« Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. » (George Orwell, "1984").Un homme très distant, habillé d’un manteau sombre, avec un chapeau des années 1960 et une écharpe rouge, cela vous dit quelque chose ? Non, ce n’est pas François Mitterrand, mais l’un de ses meilleurs interprètes au cinéma ou à la télévision, peut-être même meilleur que Jean d’Ormesson voire Michel Bouquet.J’apprécie beaucoup Philippe Magnan qui fête son 70e... [Lire la suite]
samedi 11 août 2018

Pauline Lafont, déveine dans les Cévennes

« Être jeune, c’est être spontané, rester proche des sources de la vie, pouvoir se dresser et secouer les chaînes d’une civilisation périmée, oser ce que d’autres n’ont pas eu le courage d’entreprendre. » (Thomas Mann, 1947).Il y a trente ans, une jeune actrice s’est retrouvée au centre d’une énigme malheureusement pas si mystérieuse que cela. Le 11 août 1988, en vacances dans les Cévennes, Pauline Lafont a fait de la randonnée seule, partie de la maison familiale, celle de sa mère, Bernadette Lafont (1938-2013). Dès la fin... [Lire la suite]
mardi 26 juin 2018

Pierre Bellemare : une voix, une époque

« Tout a une voix, tout a une histoire. Les histoires se cachent partout. » (Theodore Roszak, professeur à l’Université de Californie, en 2007).Il est assez compréhensible que le monde médiatique se soit penché sur le parcours de Pierre Bellemare, qui s’est éteint il y a un mois, le samedi 26 mai 2018 dans un hôpital de la région parisienne à l’âge de 88 ans (il est né le 21 octobre 1929) et qui a été enterré le jeudi 31 mai 2018 à l’église Saint-Roch de Paris. D’une part, les médias rendent toujours hommage à l’un des... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 16 juin 2018

Les 90 étoiles de Tata Cordy

« La passion fait la force. »La passion fait la force. C’est tout elle. C’est sa devise depuis qu’elle est baronne. Ce n’est pas une plaisanterie, elle a même conçu ses armoiries : un losange rouge avec un épi de blé au centre, entre deux masques de la commedia dell’arte, un riant et un pleurant, le tout entouré de deux lions et surplombé par une couronne de baronne. La célèbre chanteuse belge est réellement baronne, anoblie par le roi des Belges, Albert II, le 11 octobre 2004. Tout ce qu’il y a de plus sérieux,... [Lire la suite]
jeudi 14 juin 2018

Johnny Hallyday et la machine infernale des médias

« Et moi qui danse ma vie, qui chante et qui rit, je pense à lui. » ("Diego libre dans sa tête", chanson écrite et composée par Michel Berger).Le chanteur Johnny Hallyday est né il y a soixante-quinze ans le 15 juin 1943. Pour célébrer cet anniversaire et rendre hommage une nouvelle fois à la star disparue le 5 décembre 2017, une messe a été organisée à la Madeleine à Paris ce vendredi 15 juin 2018.Depuis février 2018, Johnny Hallyday est le triste héros involontaire d’une mauvaise série télévisée que les médias n’hésitent... [Lire la suite]
samedi 19 mai 2018

Harry, un mari qui vous veut du bien

« L’amour, c’est de la physique, le mariage, c’est de la chimie. » (Alexandre Dumas fils, 1876).En allumant la télévision sur la première chaîne, vers 13 heures 40 ce samedi 19 mai 2018, je suis tombé involontairement sur un échange de consentement. J’adore les échanges de consentement. Même quand je ne connais pas les époux, cela m’est déjà arrivé d’arriver en plein consentement dans une église à l’étranger (à Varna notamment), j’ai toujours un petit frisson comme pour les deux autres actes de l’état-civil. Je venais de... [Lire la suite]