mardi 22 mars 2022

Corse (rappel) : Yvan Colonna n’est pas un héros !

« Ce qui s’est passé ici, le 6 février 1998, ne se justifie pas, ne se plaide pas, ne s’explique pas, ce fut un assassinat, un attentat, rien de plus haut, ni de plus noble, on a tué un serviteur de la République, on a arraché un époux et un père à une femme et à deux enfants, deux infamies qui à jamais déshonorent leurs auteurs. Comme l’écrivit son ami, le poète Jean Orizet : ton assassin, cher Claude, est bien plus mort que toi. » (Emmanuel Macron, le 6 février 2018 à Ajaccio).Le Président Emmanuel Macron avait vu... [Lire la suite]
vendredi 30 avril 2021

Napoléon, De Gaulle et…

« Il fallut donc songer à établir un chef suprême qui fût l’enfant de la Révolution, un chef en qui la loi corrompue dans la source, protégeât la corruption, et fît alliance avec elle. (…) On désespéra de trouver parmi les Français un front qui osât porter la couronne de Louis XVI. Un étranger se présenta : il fut choisi. » (Chateaubriand, le 30 mars 1814).La polémique sur la célébration du 200e anniversaire de la mort de Napoléon Ier, le 5 mai 1821, est assez curieuse et typiquement dans l’ornière des polémiques... [Lire la suite]
lundi 12 août 2019

Napoléon, pour ou contre ?

« Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas. » (Napoléon, 2 décembre 1804).Il y a 250 ans, le 15 août 1769, à Ajaccio, est né Napoléon Bonaparte (dans sa forme francisée), devenu Napoléon 1er, que j’appellerai simplement Napoléon pour plus de facilité. Napoléon, il n’y a aucun doute, est connu de tout le monde. Dans la hiérarchie des célébrités, il se place au sommet, à l’égal de Louis XIV, de Jeanne d’Arc, de Charlemagne et de Jules César. On peut même dire qu’il supplante dans la mythologie nationale De Gaulle,... [Lire la suite]