jeudi 14 mai 2020

L’année De Gaulle : le général Macron à Montcornet

« Apprécier les circonstances dans chaque cas particulier, tel est donc le rôle essentiel du chef. Du fait qu’il les connaît, qu’il les mesure, qu’il les exploite, il est vainqueur ; du fait qu’il les ignore, qu’il les juge mal, qu’il les néglige, il est vaincu. » (De Gaulle, "Le Fil de l’épée", éd. Berger-Levrault,  1932).Bataille pas excessivement connue dans la chronologie de la Seconde Guerre mondiale, la Bataille de Montcornet fut cependant cruciale dans l’esprit du colonel De Gaulle puisqu’elle forgea son... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 7 janvier 2017

Jacques Duclos (2) : rouge bonnet et bonnet rouge

« Il vient de Moscou et il en rougit. » (Robert Bruyneel, ancien ministre, député du Loir-et-Cher, dans l’Hémicycle, le 14 mars 1957). Seconde partie.Après avoir évoqué le début de la carrière politique de Jacques Duclos, voici la seconde partie, l’apparatchik, le parlementaire et le candidat à l’Élysée.Le véritable numéro un du PCFDans les années 1950 et 1960, Jacques Duclos fut dans les faits, le numéro un du PCF en raison de la maladie de Maurice Thorez, victime d’une attaque d’hémiplégie le 10 octobre 1950 et soigné... [Lire la suite]
dimanche 2 octobre 2016

Jacques Duclos (1) : le pâtissier stalinien

« Il vient de Moscou et il en rougit. » (Robert Bruyneel, ancien ministre, député du Loir-et-Cher, dans l’Hémicycle, le 14 mars 1957). Première partie.Le dirigeant communiste français Jacques Duclos est né il y a 120 ans, le 2 octobre 1896. C’est l’occasion de revenir sur cet homme à la personnalité très forte, de grande envergure dans l’histoire du communisme européen malgré sa très petite taille (en dessous du mètre cinquante).Issu d’un milieu familial très modeste, Jacques Duclos ne fit pas d’études très poussées et... [Lire la suite]