« Tenter de refaire de la Russie un empire, c’est poser la question même de son existence. » (Egor Gaïgar, 2006, "La mort de l’Empire : leçons pour la Russie contemporaine").




_yartiMaganovRavil01

L’année 2022 est une année horrible pour les oligarques russes. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a plombé l’économie russe. La prospérité ne vient jamais qu’en période de paix. Or, pour les oligarques qui ne comprennent plus Vladimir Poutine, la situation est parfois fatale. Ainsi, Ravil Maganov a été déclaré mort le jeudi 1er septembre 2022 à Moscou. Il allait avoir 68 ans. On aurait pu trouver cela "anodin", mais des communiqués citant des personnes bien informées (pour ne pas reprendre l’expression de Coluche) ont annoncé qu’il était à l’hôpital et qu’il serait tombé par la fenêtre de sa chambre qui était au sixième étage (par exemple, l’agence Tass). Il serait mort des suites de ses blessures. De son côté, son employeur a avancé comme explication qu’il est mort "après une grave maladie". C’était donc probablement la raison de sa présence à l’hôpital central de Moscou où il aurait été soigné pour une grave maladie cardiovasculaire. Une enquête a été lancée pour savoir s’il s’agit d’un suicide ou pas, mais probablement que sa mort restera à jamais mystérieuse.

Qui était Ravil Maganov, originaire du Tartastan ? Il a fait partie des fondateurs du groupe Lukoil dont il aurait proposé le nom. Lukoil, créé le 25 novembre 1991 par décret du conseil des ministres de l’URSS (qui n’avait plus qu’un mois à vivre), est un consortium pétrolier et gazier, le deuxième de la Russie. Premier producteur de pétrole, Lukoil est acteur à la fois dans l’extraction et le raffinage. Le 17 novembre 1992, l’économie russe a été autorisée à s’ouvrir au capital privé. La privatisation de Lukoil s’est réalisée en 1993-1995. Le chiffre d’affaires a été de plus de 105 milliards de dollars en 2019, avec près de 9 milliards de dollars de résultat net, et sa capitalisation a été estimée en 2020 à près de 40 milliards de dollars.

Premier vice-président exécutif du groupe Lukoil, chargé de l’exploration et de la production pétrolières depuis 1994, Ravil Maganov a présidé le conseil d’administration en 2020. L’une des particularités de Lukoil, c’est que l’entreprise s’est prononcée assez tôt contre l’invasion russe en Ukraine. Son grand patron, Vahid Alekperov, PDG depuis 1993, est l’un des hommes les plus riches de la Russie (10e fortune russe selon le magazine "Forbes", et 66e fortune mondiale; il détient près de 30% du capital de Lukoil) et a été sanctionné par l’Union Européenne dès le 28 février 2022 (ses avoirs européens ont été gelés). Il a démissionné le 21 avril 2022, après la prise de position de Lukoil sur la guerre en Ukraine, tandis que la valeur de l’entreprise qu’il a su faire développer a chuté de 95%.

La fortune de Ravil Maganov, elle, n’a jamais été révélée mais certains l’ont estimée à 10 millions de dollars (ce qui n’est pas immense comparativement aux multimilliardaires). Il fut récompensé par Vladimir Poutine lui-même le 21 novembre 2019 du prestigieux Ordre d’Alexandre Nevski (recréé le 7 septembre 2010 sur le modèle impérial).

_yartiMaganovRavil02

Sur un fil Twitter, un internaute a inscrit cyniquement à propos de la mort de Ravil Maganov : « La fameuse maladie de la fenêtre folle… ». En fait de fenêtre, c’est plus généralement d’une mort violente que plusieurs oligarques russes sont morts ces derniers mois, au point que certaines personnes se posent des questions sur l’origine réelle de ces disparitions.

Ainsi, au moins huit autres hommes d’affaires ont été tués dans des conditions tout aussi mystérieuses que Ravil Maganov, parfois avec des proches et ces morts ont été souvent (mal) camouflées en suicide. Leonid Schulman (60 ans), chef du service des transports de Gazprom, a été retrouvé mort dans une mare de sang, dans sa salle de bains, le 30 janvier 2022 près de Saint-Pétersbourg, et le poignard était loin du corps. Alexander Tyuliakov (61 ans), directeur général adjoint de la trésorerie de Gazprom, a été retrouvé pendu le 25 février 2022 près de Saint-Pétersbourg, probablement battu à mort avant d’être pendu. Mikhaïl Wattford né Tolstosheya (66 ans), magnat du pétrole, a été retrouvé pendu dans son garage le 28 février 2022 en Grande-Bretagne. Vasily Melnikov (43 ans), patron d’une entreprise du secteur pharmaceutique, a été retrouvé mort le 23 mars 2022 à Nijniy Novgorod, avec sa femme et ses deux enfants en bas âges, tous les trois poignardés. Sergueï Protosenya (55 ans), ancien vice-président de Novatek, a été retrouvé pendu le 19 avril 2022 en Espagne, et sa femme et sa fille ont été tuées à coup de hache. Vladislav Avayev (51 ans), ancien vice-président de Gazprom Bank, a été retrouvé tué par balle le 20 avril 2022 à Moscou, ainsi que sa femme (enceinte) et sa fille. Alexandre Subbotine (43 ans), ancien dirigeant de Lukoil, a été retrouvé mystérieusement tué le 12 mai2022 à Moscou. Youri Voronov (61 ans), président d’Astra Shipping (proche de Gazprom), a été retrouvé avec une balle dans la tête, le 4 juillet 2022 près de Saint-Pétersbourg, et le pistolet traînait dans la piscine.

Cette année, il ne fait pas bon de faire partie ou d’avoir fait partie des dirigeants de l’industrie pétrochimique ou gazière de Russie, ou d’autres industries stratégiques. Ou plutôt, il ne fait pas bon d’être oligarque et opposé à la guerre en Ukraine. Proposant ses services à Volodymyr Zelensky pour entamer des négociations entre l’Ukraine et la Russie, le milliardaire Roman Abramovitch a été victime d’un empoisonnement chimique le 3 mars 2022.

Certains ont été plus rapides que d’autres (mais n’auront pas forcément un meilleur destin). Ainsi, l’ancien Vice-Premier Ministre Anatoli Tchoubaïs, l’économiste de Boris Eltsine, reconverti dans les affaires lucratives sous Poutine et même, depuis le 4 décembre 2020, devenu le représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour les relations avec les organisations internationale afin d’atteindre les objectifs de développement durable, a fui la Russie le 23 mars 2022 pour s’exiler à Istanbul, afin de marquer son opposition à l’invasion russe de l’Ukraine.

Quelques jours auparavant (le 19 mars 2022), Anatoli Tchoubaïs avait rendu hommage sur Facebook à son ami et ancien Premier Ministre (en 1992) Egor Gaïdar, mort d’une embolie à la suite d’un AVC le 16 décembre 2009 à l’âge de 53 ans, qui avait été mystérieusement empoisonné le 24 novembre 2006 à Dublin (il s’était déplacé en Irlande pour faire la promotion de son dernier livre : "La mort de l’Empire"). Anatoli Tchoubaïs fut lui-même hospitalisé en urgence, en soins intensifs, dans un hôpital de Sardaigne où il se trouvait en vacances, du 1er au 7 août 2022 puis transféré dans un hôpital de Francfort pour une maladie neurologique très rare (syndrome de Guillain-Barré), probablement consécutive, là aussi, à un empoisonnement…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (03 septembre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Ravil Maganov.
Mikhaïl Gorbatchev.
6 mois de guerre en Ukraine en 7 dates.
Les massacres de Boutcha.
Le naufrage du croiseur russe Moskva.
L’assassinat de Daria Douguina.
Dmitri Vrubel.
Kiev le 16 juin 2022 : une journée d’unité européenne historique !
L'avis de François Hollande.
Volodymyr Zelensky.
Poutine paiera pour les morts et la destruction de l’Ukraine.
Ukraine en guerre : coming out de la Grande Russie.
Robert Ménard, l’immigration et l’émotion humanitaire.
Ukraine en guerre : Emmanuel Macron sur tous les fronts.
Nous Européens, nous sommes tous des Ukrainiens !
Klim Tchourioumov.
Après Vostok 1, Sputnik V.
Evgueni Primakov.
Irina Slavina, le cauchemar par le feu.
Trotski.
Vladimir Poutine au pouvoir jusqu'en 2036 ?
Anatoli Tchoubaïs.
Vladimir Poutine : comment rester au pouvoir après 2024 ?

_yartiMaganovRavil03





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220901-ravil-maganov.html

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/ravil-maganov-enieme-mort-243615

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/09/03/39617386.html