lundi 11 janvier 2016

Bernard Blier et la gueule de l’emploi, façon puzzle

« Non mais, t’as déjà vu ça ? En plein paix ! Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou, ce mec ! Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère !… Je vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins de Paris, qu’on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi, quand on m’en fait trop, je correctionne plus. Je dynamite, je disperse, je ventile ! » ("Les Tontons flingueurs", 1963).Un centenaire particulier se fête ce... [Lire la suite]
vendredi 8 janvier 2016

François Mitterrand le politicien et l’extrême droite

« Mitterrand, c’est le type du politichien. Il n’a absolument rien pour lui que l’ambition, le désir de prendre la place le jour où il le pourrait. » (Charles De Gaulle, 22 septembre 1965).Les nostalgiques des années Mitterrand vont être servi cette année 2016 avec le vingtième anniversaire de la mort de François Mitterrand ce vendredi 8 janvier 2016 et le centenaire de sa naissance le 26 octobre 2016. D’ailleurs, les documentaires et autres articles concernant l’ancien Président de la République ont fleuri depuis le début... [Lire la suite]
mercredi 6 janvier 2016

Agnès Saal exclue de la fonction publique pendant deux ans

 « La prochaine fois, ce sera la déchéance de la nationalité ! »Ce lundi 4 janvier 2016, le Président de la République François Hollande a décidé d’exclure Agnès Saal de la fonction publique pendant deux ans dont six mois ferme (que faire des dix-huit mois restants ?).Agnès Saal (58 ans), était présidente de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) du 12 mai 2014 au 28 avril 2015. Elle a dû démissionner sur demande de sa ministre de tutelle, Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, à la... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:57:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 5 janvier 2016

Galabru, un géant au sourire d’ange

« Je suis bien placé pour le savoir : au cinéma, le critique, c’est le juge et l’assassin… » (Galabru, "Pensées, répliques et anecdotes", éd. Le Cherche Midi, 2006).Beaucoup de départs en ce début d’année. Après Michel Delpech, Michel Galabru est allé rejoindre ses nombreux compères de la comédie humaine ce lundi 4 janvier 2016, à 93 ans, dans son sommeil, selon sa famille. Son père, ingénieur, était parti à 96 ans. Sa femme Claude l’avait précédé le 21 juillet 2015 et son frère Marc le 6 octobre 2014.J’avais eu... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 1 janvier 2016

Bonne année 2016 ?

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que le bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Tolstoï).Le monde va mal. L’Europe va mal. La France va mal.L’année 2015 a tellement été désastreuse, commençant et finissant dans des bains de sang à Paris, mais plus généralement un peu partout dans le monde, car il n’y a pas que Paris, qu’on a presque peur de souhaiter une bonne année pour 2016. Les attentats contre "Charlie Hebdo" avaient déjà donné une prime aux plus rapides, à ceux qui adressaient leurs bons... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 00:20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 28 décembre 2015

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (3)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, troisième et dernière partie.Après avoir évoqué le passé politique... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:31:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 25 décembre 2015

Emmanuel Levinas, le philosophe de l’éthique et du caractère sacré de la vie

« C’est parce qu’il y a vigilance avant l’éveil que le cogito est possible, de sorte que l’éthique est avant l’ontologie. » ("Altérité et transcendance", 1995).Ce Noël et le début de l’année prochaine, est célébré le philosophe français Emmanuel Levinas. En effet, il est mort il y a vingt ans, le 25 décembre 1995, à Paris, et né il y a 110 ans, le 12 janvier 1906, à Kaunas, qui, à l’époque, était dans l’Empire russe. D’origine juive et lituanienne, Emmanuel Levinas fut très influencé par la phénoménologie d’Edmund Husserl et... [Lire la suite]
jeudi 24 décembre 2015

Déchéance de la nationalité : vers une Constitution lepénisante ?

« Élever au plus haut niveau de notre droit le régime de l’état d’urgence constitue également un acte politique, pas simplement juridique. Et, de ce point de vue, les plus expresses réserves sur l’intérêt de cette démarche sont permises. Car laisser penser que notre sécurité dépend d’une mise à l’écart du juge judiciaire peut s’avérer contre-productif, sinon particulièrement grave. » (Arnaud Gossement, docteur en droit et avocat spécialisé en droit public, le 23 décembre 2015).Mais quelle mouche a donc piqué François... [Lire la suite]
mercredi 23 décembre 2015

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (2)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, deuxième partie.Pierre Laval était une personnalité politique très... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 21 décembre 2015

Pierre Bas (1925-2015), premier abolitionniste de la France moderne

« Depuis 1974, il y a eu en France trois exécutions capitales, alors que plus de cinq mille crimes, susceptibles juridiquement d’amener les criminels à l’échafaud, avaient été commis. L’affaire est entendue, la peine de mort est à l’agonie, elle est même sans doute déjà morte. Il ne manque plus que le constat officiel du décès. (…) S’il est un homme en France pour affirmer, et démontrer à l’évidence, que trois têtes coupées en cinq ans ont changé quoi que ce soit à la délinquance et à la criminalité, mon combat perd une part de... [Lire la suite]