mardi 18 février 2020

Affaire Griveaux : le retour à l’ordre moral ?

« Avec l’aide de Dieu, le dévouement de notre armée, qui sera toujours l’esclave de la loi, avec l’appui de tous les honnêtes gens, nous continuerons l’œuvre de la libération de notre territoire et le rétablissement de l’ordre moral de notre pays. Nous maintiendrons la paix intérieure et les principes sur lesquels repose notre société. » (Maréchal de Mac-Mahon, le 28 avril 1873).Connaissez-vous Albert de Broglie ? Diplomate, patron de Saint-Gobain, grand-père du Prix Nobel de Physique Louis de Broglie (qui participa à... [Lire la suite]
dimanche 16 février 2020

Agnès Buzyn kamikaze ?

« Elle ne veut pas rajouter du bazar au bazar. Mais intellectuellement, elle ne dit jamais "jamais". Elle n’aime pas se fermer des portes, elle sait se laisser porter par les opportunités. » (Un proche d’Agnès Buzyn il y a trois mois).Il a fallu deux jours et demi pour que LREM et ses alliés (MoDem, UDI et Agir) désignassent leur nouvelle tête de liste aux élections municipales à Paris après le retrait de Benjamin Griveaux. C’est Agnès Buzyn (57 ans), Ministre des Solidarités et de la Santé depuis le 17 mai 2017, qui a été... [Lire la suite]
vendredi 14 février 2020

Benjamin Griveaux ne sera pas le maire de Paris…

« J’ai employé la première un mot nouveau, la vulgarité, trouvant qu’il n’existait pas encore assez de termes pour proscrire à jamais toutes les formes qui supposent peu d’élégance dans les images et peu de délicatesse dans l’expression. » (Madame de Staël, 1800).Glauque Saint-Valentin. Dans une vidéo dépouillée de condamné à mort donnée à l’AFP, l’ancien secrétaire d’État Benjamin Griveaux a annoncé ce vendredi 14 février 2020 son abandon dans la conquête de la mairie de Paris. À un mois du premier tour des élections... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 8 novembre 2018

Maréchal, vous revoilà !

« Le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre mondiale, aussi, un grand soldat. C’est une réalité de nlaotre pays. » (Emmanuel Macron, le 7 novembre 2018 à Charleville-Mézières).La parole présidentielle est sacrée. Elle l’est un peu moins que celle de saint Louis, mais elle l’est quand même. Le Président de la République n’est pas qu’un simple citoyen qui pense ce qu’il veut, qui dit ce qu’il veut. Il représente les Français, il représente les 67 millions de citoyens français, mais plus encore, il représente la... [Lire la suite]