« Il n’avait plus jamais agi pour des motivations politiques. Il avait seulement œuvré au nom de l’ordre, c’est-à-dire pour préserver une forme de pérennité dans l’agitation. » (Jean-Christophe Grangé, "Lontano", éd. Albin Michel, 2015).



_yartiZemmourG01

C’est officiel depuis le mardi 30 novembre 2021, Éric Zemmour a déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. Mais quelle misère dans sa communication politique ! Le samedi 27 novembre 2021, il a fait une visite lamentable dans les rues de Marseille et, répondant à une militante qui lui avait fait un doigt d’honneur, le polémiste a fait de même. Quelle erreur de communication. Un homme même pas capable de se calmer face à une activiste. Comment serait-il face à Vladimir Poutine, Joe Biden ou Boris Johnson lorsqu’il faudra défendre les intérêts de la France et des Français ? On s’inquiète.

Alors, il a sauté le grand pas pour faire oublier cet incident qui montre surtout sa vulgarité et sa grossièreté. Au moins, avec le kastoipovrkon, Nicolas Sarkozy ne se prétendait pas intello. Éric Zemmour, il croit être éduqué et il n’est qu’une racaille. Ne valant pas mieux que celle qu’il critique.

Donc, il a innové avec deux "événements" : une vidéo sur Youtube et un journal de 20 heures sur TF1. Le premier est innovant, faussement innovant mais plongé dans un ringardisme surfait qui confine au malaise tant il était ridicule ; le second, c’est du on-ne-peut-plus-classique, le premier du genre pour celui qui n’a encore été que polémiste jusqu’à maintenant.

Il y a aussi un troisième événement fixé le dimanche 5 décembre 2021 après-midi, prévu de longue date, un meeting initialement au Zénith de la Villette (pour faire honneur à la lettre Z comme Zorglub), mais comme il ne pouvait contenir que 6 000 personnes et que 19 000 voulaient s’y inscrire, il a changé le lieu le 1er décembre 2021 au parc des exposition de Villepinte (comme Nicolas Sarkozy le 11 mars 2012). Le coût planifié de ce meeting est de 236 000 euros. Philippe de Villiers s’est décommandé, Marion Maréchal est silencieuse, et on annonce seulement que Charles Millon serait présent. La belle affaire, Charles Millon comme vent nouveau de la politique française ! Il y en a qui ont dormi pendant trente ans.

La vidéo d’une dizaine de minutes sur Youtube diffusée à partir de midi avait été conçue quinze jours auparavant (du réchauffé donc) : c’est effectivement très novateur… mais très mal conçu. Le cadre, un homme étriqué qui fait une pâle imitation du De Gaulle de l’appel du 18 juin, avec un gros micro ridicule, un petit bureau et une bibliothèque. N’est pas De Gaulle qui veut, d’autant plus avec les louanges qu’il a faites à Pétain ! Je ne sais pas ce qui était le plus pitoyable : la mémoire de De Gaulle, les résistants qui sont ainsi insultés, ou le petit polémiste qui, décidément, sera toujours à côté de la plaque ?

J’ai eu l’impression de voir un garçon boutonneux qui faisait son affaire dans sa chambre d’ado. Un petit montage vidéo à la va vite. Le discours pouvait être élaboré, personne ne l’a vraiment écouté sauf les fanatiques : du blabla beaucoup trop long avec une caractéristique, l’homme ne regarde pas son public, l’ignore presque, voire le méprise, comme s’il était tout seul dans sa France déserte et faussement idéalisée.

Or, une candidature, c’est un dialogue entre un homme et un peuple. Là, ce sont des pensées introspectives, c’est un dialogue entre lui et lui. Le peuple est de trop. Pourtant, il existe depuis quarante ans (son époque fétiche, quand il était jeune) des appareils qu’on appelle des prompteurs et qui permettent de voir la caméra sans faire l’effort d’apprendre son texte (rappelons que De Gaulle si souvent invoqué apprenait par cœur ses discours, malgré son âge, et dans la langue du pays qu’il visitait ! il demandait dans l’avion quelques perfectionnements de prononciation le cas échéant). De plus, la musique prétentieuse enlève la sobriété qui devrait être de mise avec la supposée gravité affichée. Ce n’est plus un discours, c’est un clip publicitaire pour vanter un baril de lessive (c’est même une publicité comparative).

Sur la forme, je termine sur les images dont les droits n’ont pas été négociés. Éric Zemmour est un piètre professionnel, il n’est même pas un artisan, juste un auto-entrepreneur sans guide juridique pour l’aider. L’histoire des droits d’auteur est assez compliquée parce qu’il existe un droit de citation. Ce qui est sûr, et ce n’est pas une question de droits d’auteur, plutôt de droit à l’image, c’est de mettre des images de personnes célèbres (disparues ou pas) et de récupérer leur popularité à son avantage en les associations à son discours. Pour l’instant, trois familles ont déjà protesté, dont une a déposé plainte (ou va déposer plainte) : les familles de Johnny Hallyday, de Claude Sautet et de Barbara. Tout ceci paraît bien infantile et misérable. Se présenter à la magistrature suprême et ne pas être capable de respecter la loi. C’est comme s’il s’était présenté sur Meetic et qu’il annonçait ses goûts, les artistes qu’il aime, etc.

Sur le fond, c’est l’horreur : la France d’Éric Zemmour est la France des croque-morts. Tout est noir. Aucun espoir. Comment veut-il se faire aimer dans un pays qu’il déteste tant ? Mystère. Comment veut-il retourner en arrière alors que le temps ne se déplace que dans un sens ? Comment veut-il préparer la France aux enjeux du siècle actuel s’il ne songe qu’à revenir au siècle passé ?

À cause de ces problèmes de droits à l’image, la vidéo n’a plus été rediffusée par les chaînes de télévision après une première diffusion. Pour la voir, il faut donc aller sur son site qui affichait en 48 heures environ 2 millions de vues. Il y avait une curiosité, et la déception fut au rendez-vous. De toute façon, un message enregistré ne peut que donner un goût de préfabriqué, l’impression qu’il se moque de l’électeur. Même pas capable de parler en direct au peuple pour dire directement, droit dans les yeux (de la caméra) les deux ou trois raisons de sa candidature.

On pouvait se dire néanmoins que si la vidéo est ratée, ce n’est pas grave puisqu’il a prévu un 20 heures sur TF1. En fait, c’est cet exercice qui est l’élément crucial de la candidature. Et là, étonnement ! Non seulement il est nul sur la forme, incapable de regarder la caméra, montrant même un toc qui risque de lui être très désavantageux à la longue, ne souriant pas, toujours sur la défensive, comme une sorte d’oiseau de malheur. Il est nul aussi sur le fond.

_yartiZemmourG02

Éric Zemmour a accusé le journaliste Gilles Bouleau d’avoir été désagréable avec lui. Moi, j’ai trouvé le contraire. J’ai été choqué au contraire qu’il n’ait pas réagi quand le polémiste a rejeté les condamnations définitives pour incitation à la haine raciale en disant qu’il n’avait pas été condamné pour vol et qu’il était contre la loi qui l’a condamné : tous les délinquants pourraient dire la même chose ! Mais Monsieur Zemmour, c’est pire : des personnes sont mortes à cause de la haine raciale. La société est fragile, très sensible, l’influence des gens de médias est déterminante sur des esprits faibles, l’assassinat antisémite de Sarah Halimi a répondu, sans l’excuser, à un climat de haine antisémite assez forte. Il n’y a pas des délits pas graves et des délits graves. Pour celui qui prône sans arrêt la sévérité dans l’exercice de la justice, c’est d’ailleurs très étonnant. Et cela, Gilles Bouleau l’a laissé passer, ne rebondissant pas car il manquait de temps et avait d’autres questions.

Éric Zemmour voudrait effacer son ardoise sur toutes les inepties qu’il a dites ou écrites dans le passé plus ou moins proche sous prétexte qu’il est maintenant candidat. Mais tous les candidats ont été aussi confrontés à d’éventuelles incohérences avec leur passé. Pourquoi aurait-il un traitement de faveur ? Parce que ses questionneurs étaient de sympathiques collègues avant son engagement politique ? Quand l’interview s’est achevée, Éric Zemmour refusait de sortir, disant qu’on n’avait pas posé les bonnes questions. Gilles Bouleau a dû insister deux fois en disant "bonsoir" avant de pouvoir poursuivre son journal télévisé.

Tout le monde d’ailleurs s’accorde sur l’échec de cette interview sur TF1. Éric Zemmour a vivement critiqué Marine Le Pen pour son incompétence et incapacité à donner la réplique à Emmanuel Macron lors du fameux débat du 3 mai 2017 entre les deux tours… et lui, il n’a même pas été capable de réussir une interview télévisée assez anodine et sans réplique, sans même de contradicteur. Décidemment, il va devoir comprendre que faire campagne, ce n’est peut-être pas un métier, mais c’est une expérience et qu’il y a des codes à connaître. Marine Le Pen aurait donc beaucoup de choses à lui apprendre, elle qui a largement repris le dessus dans les sondages qui placent maintenant le polémiste parfois en dessous du candidat LR.

Mauvais acteur, mauvais orateur, mauvais réalisateur de clip… on se demande ce que va apporter Éric Zemmour dans cette campagne à part ses idées noires et ses obsessions paranoïaques ? Le plus gros risque, au fond, c’est qu’il nous rende Marine Le Pen sympathique.

Complément du 2 décembre 2021. Éric Zemmour a diffusé un tweet amical à Éric Ciotti pour son succès au premier tour du congrès LR : « Heureux, cher Éric, de voir nos idées si largement partagées par les militants LR. Le RPR n’est pas mort. ». Toujours cette obsession du RPR qui, pourtant, a toujours refusé toute alliance ou compromission avec l’extrême droite. Pourquoi regretter avec nostalgie le RPR alors qu’à l’époque du RPR, des gaullistes regrettaient avec nostalgie l’UDR et le "vrai" gaullisme ? Ah, j’oubliais, Éric Zemmour n’est pas gaulliste, il est pétainiste. Pourquoi j’évoque Éric Ciotti ? Parce que dans le cas où Éric Ciotti serait le vainqueur du congrès LR le samedi 4 décembre 2021, Éric Zemmour pourrait trouver une porte de sortie honorable : au cours du meeting du 5 décembre 2021, il pourrait se désister en faveur du candidat LR intronisé. Il a toujours expliqué sa candidature par l’absence d’une offre politique convenable. Apparemment, Éric Ciotti semble partager ses idées puisqu’il a écrit "nos idées". Alors, pourquoi une candidature alors qu’elle a déjà fait un flop cette semaine ? Ne serait-ce pas simplement l’idée qu’il est resté un adolescent et qu’il n’est pas question de laisser le dernier mot à son interlocuteur par amour-propre mal placé ? L’anecdote du doigt d’honneur à Marseille semble pourtant évidente à comprendre…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 novembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Élysée 2022 (17) : Éric Zemmour, l’adolescent retardé.
Faut-il craindre un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen ?
Jean-Marie Le Pen.
Marine Le Pen et l’effet majoritaire.
Radio Kaboul dans les sondages : Éric Zemmour au second tour !
Bygmalion : Éric Zemmour soutient Nicolas Sarkozy.
Les prénoms d’Éric Zemmour.
Le virus Zemmour.
Le chevalier Zemmour.
Élysée 2022 (1) : un peuple d’ingouvernables ?
Les Républicains et la tentation populiste.

_yartiZemmourG03




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20211130-zemmour.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/elysee-2022-17-eric-zemmour-l-237552

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/12/01/39243663.html