« Vous êtes le pire du système, vous êtes l’incarnation du système. La famille Le Pen, depuis cinquante ans, elle vit de l’argent public, elle spécule sur la misère des gens. » (Xavier Bertrand, le 27 octobre 2015 sur Europe 1).



_yartiLePen2022062001

L’ancien président de l’ancien Front national, Jean-Marie Le Pen fête son 94e anniversaire ce lundi 20 juin 2022. Comme cadeau d’anniversaire, même s’il n’était pas expressément adressé à lui, un groupe de 89 députés RN à l’Assemblée Nationale élus la veille. Beau cadeau d’anniversaire ! Un double anniversaire d’ailleurs car ce parti va bientôt célébrer son 50e anniversaire (à l’automne).

C’est certainement l’information la plus importante des élections législatives de juin 2022 : l’arrivée massive du Rassemblement national (ex-FN depuis 2018) au Palais-Bourbon. Elle dépasse en importance de loin la bonne performance des candidats de la Nupes (qui ont à peine fait mieux en nombre de voix) et enfin, la troisième information, le fait que la majorité présidentielle reste majoritaire à l’Assemblée Nationale mais sans majorité absolue, ce qui va rendre cette législature particulièrement difficile si ce n’est épuisante.

Cette venue massive s’est accompagnée d’un orage sur Paris en cette soirée d’élection du 19 juin 2022, comme si le ciel voulait tonner et dire son grain de sel. En voix, le RN a obtenu 18,7% des suffrages exprimés au premier tour le 12 juin et 17,3% au second tour du 19 juin, ce qui est énorme (il n’avait eu que 13% en 2017). En nombre de sièges, à l’issue du second tour, le RN a conquis 89 sièges, ce qui est encore bien plus élevé que les hypothèses les plus folles. Avec 89 sièges, Marine Le Pen va pouvoir saisir le Conseil Constitutionnel de manière totalement autonome, sans attendre qu’un autre groupe de l’opposition fasse une démarche conjointe. Cela fait plus de 15% des députés. Il faudra donc compter avec eux. Et même, l’idée que le RN soit le groupe le plus nombreux de l’opposition fait son chemin : en effet, si les élus de la Nupes se répartissent dans des groupes différents selon leurs partis respectifs, le groupe FI sera moins important que celui du RN. De plus, Marine Le Pen souhaiterait attirer des députés non encartés au RN, comme Nicolas Dupont-Aignan ou encore Emmanuelle Ménard. Certains nouveaux députés RN réclament déjà la présidence de la commission des finances, poste stratégique dans l’hémicycle réservé depuis quinze ans, selon le règlement intérieur, à un membre de l’opposition (rendez-vous le 30 juin 2022 pour l’élection très délicate de ce président). De quoi être sonné !

Jean-Marie Le Pen a vécu lui aussi cette émotion le 16 mars 1986. Grâce à la proportionnelle mise en place par François Mitterrand expressément pour aider le FN. Le leader d’extrême droite a en effet pu faire entrer à l’Assemblée Nationale 35 députés FN, lui permettant de créer et présider un groupe politique (à l’époque, il fallait 30 députés pour former un groupe politique). D’ailleurs, il a appelé son groupe Front national – Rassemblement national car cela permettait à des élus non encartés au FN de faire partie de l’aventure. Comme quoi, il n’y a jamais beaucoup d’imagination dans l’appellation des partis.

_yartiLePen2022062003

Pour illustrer cette arrivée, l’excellent dessinateur Plantu a publié dans "Le Monde" un dessin représentant les députés FN enrégimentés et envahissant le Palais-Bourbon à la queue leu leu. Une drôle d’impression qui sera retrouvée probablement dans les jours actuels à l’Assemblée Nationale. La différence entre ces deux événements (espacés de trente-six ans), c’est que désormais, le RN et Marine Le Pen sont complètement banalisés. Les multiples oppositions à Emmanuel Macron l’ont bien compris puisque Marine Le Pen soupçonne aujourd’hui LR de faire le jeu de la majorité présidentielle (c’est le seul moyen pour pouvoir gouverner) et propose donc aux élus LR qui s’y opposeraient de la rejoindre. Quant aux députés FI, ils fustigent Emmanuel Macron d’avoir banalisé l’extrême droite alors qu’elle a été principalement banalisée par les médias depuis janvier 2011, bien avant l’existence politique d’Emmanuel Macron.

Quel retournement pour Marine Le Pen qui était prête à s’occuper de ses chats et prendre une paisible retraite ! Désormais, elle ne reprendra pas la présidence du RN et se concentrera sur la présidence de son groupe. Ce qui sera très nouveau pour elle car dans la précédente législature, elle n’était pas très présente et n’a quasiment rien fait comme travail parlementaire. Retournement effectivement. En automne 2021, Marine Le Pen était considérée comme en perte de vitesse, doublée sur sa droite par la venue soudaine dans le débat électoral du polémiste Éric Zemmour au point que les sondages le plaçait au-dessus de la candidate RN.

Les provocations à répétition du candidat de Reconquête (sur les prénoms, sur les enfants en situation de handicap, etc.) ont suffi à balayer l’éditorialiste, nostalgique d’une période idéalisée, qui voulait être Président de la République, tant à l’élection présidentielle qu’aux élections législatives, au point de faire perdre de ses candidats qui avaient pourtant démontré leur talent électoral (Guillaume Peltier par exemple).

L’original est une valeur sûre. Dans l’industrie, il existe des quantités de produits qui cherchent à proposer les mêmes choses que le produit d’origine et pourtant, c’est le produit d’origine qui souvent gagne la bataille commerciale car on préfère l’original à la copie (on l’imagine pour la pâte à tartiner Nutella ou pour le jeu Lego, entre autres nombreux exemples). Le Pen et le RN-FN, c’est pareil : l’original aura toujours une longueur d’avance sur toutes les autres ersatz, et au fil du demi-siècle que le RN-FN existe, il y en a eu beaucoup, des copies hors de contrôle.

La marque Le Pen a toujours eu la préférence des électeurs. Le journal "Libération" est revenu sur ce groupe des 35 députés FN à son trentième anniversaire en 2016, et s’est aperçu que la plupart des membres de ce groupe avaient quitté plus ou moins rapidement Jean-Marie Le Pen et le FN. Exactement comme les maires élus en juin 1995 qui se sont très rapidement éloignés du leader et du parti d’extrême droite.

La première scission de grande ampleur a eu lieu en décembre 1998 : le numéro deux du FN, Bruno Mégret, souhaitait une stratégie de conquête du pouvoir alors que Jean-Marie Le Pen préférait la provocation politique dans une opposition confortable pour l’ego et pour les finances. Résultat, il est devenu le "félon", emportant avec lui plus de la moitié des cadres locaux du FN. Deux années plus tard, le candidat Bruno Mégret mordait la poussière tandis que le grand chef était présent, à sa stupéfaction, au second tour de l’élection présidentielle de 2002.

D’autres séparations ont eu lieu par la suite, que ce soit sous Jean-Marie Le Pen ou sous sa fille Marine Le Pen. La plus connue est celle de Florian Philippot qui a claqué la porte en 2017 après avoir échoué aux législatives, mécontent d’une position floue sur l’Europe (il est pour le retrait de la France) ; il souhaitait créer un grand parti patriotique. Au bout de cinq ans, le résultat est un désastre pour Florian Philippot qui n’a même pas su être au niveau de Jean-Marie Le Pen version 1974, c’est-à-dire 0,7% à l’élection présidentielle, car il n’a même pas pu se présenter à l’élection présidentielle de 2022, faute de parrainages (il n’a eu qu’un seul parrainage !). Il s’est arrêté à la pandémie de covid-19 en reprenant à son compte les refrains complotistes des antivax. L’ancien numéro deux est devenu un marginal de la vie politique.

La redoutable marque fait aussi son effet même dans la famille. Ainsi, Marion Maréchal-Le Pen a été élue députée FN très jeune en 2012 (elle ne détient plus le record de jeunesse car un nouveau député FI polynésien l’a battue), mais dès lors qu’elle a quitté le FN-RN (pour Reconquête) et dès lors qu’elle a repris son patronyme Marion Maréchal, elle, qui était candidate à une position de suppléante, a été éliminée dès le premier tour comme une simple inconnue. On ne blasphème pas la marque qui vous a fait.

Séduit intellectuellement par Éric Zemmour, Jean-Marie Le Pen avait envisagé de le soutenir dans la campagne présidentielle, mais le polémiste ne lui en étant pas reconnaissant l’a laissé à sa retraite, si bien que le vieux leader a renouvelé son soutien à sa fille, malgré les différences, avec cette formule décidément qui fait mouche chez les Le Pen : il vaut mieux l’original à la copie. À cette heure, Jean-Marie Le Pen comptera un peu plus de bougies que de sièges attribués à ce nouveau groupe du RN. Mais sa fille compte bien en débaucher encore quelques-uns chez Les Républicains pour faire le compte…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (20 juin 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
La marque Le Pen fonctionne toujours aussi bien.
Législatives 2022 (10) : un train peut en cacher un autre.
Élysée 2022 (46) : le second débat télévisé Emmanuel Macron vs Marine Le Pen du 20 avril 2022.
Duel Emmanuel Macron vs Marine Le Pen du second tour du 3 mai 2017.
Avec Marine Le Pen, l’État de droit en peine.
Marine Le Pen : ne nous trompons pas de colère !
Programme 2022 de la candidate Marine Le Pen (à télécharger).
Philippe de Villiers.
Élysée 2022 (38) : Marine Le Pen et la Russie de Vladimir Poutine.
François Bayrou, le parrain de Marine Le Pen.
Robert Ménard.
Éric Zemmour et l’obsession de l’immigration.
Faut-il craindre un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen ?
Jean-Marie Le Pen.
L’effet majoritaire.
Florian Philippot.
Bruno Mégret.
Jean-Frédéric Poisson.
Christine Boutin.
La création de Debout la Patrie.
Marion Maréchal.
Patrick Buisson.
Nicolas Dupont-Aignan.
Choisis ton camp, camarade !
Fais-moi peur !
Peuple et populismes.
Les valeurs de la République.
Être patriote.

_yartiLePen2022062002





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220620-le-pen.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-marque-le-pen-fonctionne-242306

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/06/20/39525894.html