« Les investisseurs applaudissent le départ de Truss et le perspective d'un dirigeant plus avisé sur le plan économique et plus favorable au marché. » (Victoria Scholar, interrogée par "Le Monde" le 20 octobre 2022).



_yartiSuccessionTruss01

Arrogance ? Manque de charisme ? Idéologie coupée des réalités ? La démission de la Première Ministre britannique Liz Truss (47 ans) le 20 octobre 2022 à la suite d'une fronde des députés de son parti (conservateur) contre sa politique fiscale d'allégement des impôts pour les plus riches, coûtant 50 milliards d'euros non financés, entraînant une crise financière grave, l'effondrement de la livre sterling à son niveau le plus bas depuis 1985 (1,12 dollar), une forte inflation, des grèves à répétition, etc. a plongé une fois encore le Royaume-Uni, au-delà de l'humiliation financière, dans une crise politique que seul ce pays peut imaginer.

Et pourtant, ce pays qui est le première démocratie du monde actuel, chronologiquement, bénéficiait un régime institutionnel fort, un parlementarisme bipartite avec des députés élus au scrutin majoritaire à un seul tour (celui qui a le plus de voix a gagné), et les dernières élections en décembre 2019 avait doté la Chambre des Communes d'une large majorité de 357 députés du parti conservateur (sur 650 au total), une victoire inédite depuis l'époque de Margaret Thatcher.

Mais alors, qu'est-ce qui a cloché ? Eh bien, sans doute la grande division du parti conservateur, et cette division datait déjà du référendum sur le Brexit puisqu'il a été coupé en deux par les brexiters et ceux qui voulaient, au contraire, le maintien du Royaume-Uni dans l'Union Européenne, à l'instar de David Cameron pourtant à l'origine de ce référendum. Qui va bien pouvoir succéder à Liz Truss dans cette situation particulièrement fragile de la vie politique ? Les mauvaises langues lâchent que n'importe qui d'autre que Liz Truss serait meilleur.

Et d'abord, comment va se faire la désignation du successeur de Liz Truss à la tête du parti conservateur et à la tête du gouvernement ? Au contraire de la succession de Boris Johnson qui a duré deux mois (certes en période estivale), celle de Liz Truss ne durera qu'une petite semaine. C'est Graham Brady, chef des députés conservateurs qui n'ont aucun mandat gouvernemental (des députés de base), qui l'a annoncé car ce sont ces députés qui organisent le vote en leur sein.

Les candidatures doivent être parrainées par au moins 100 députés, un calcul élémentaire indique alors qu'il n'y aura pas plus de trois candidats (pour 357 députés). Ces parrainages doivent être déposés avant lundi 24 octobre 2022 à 14 heures, heure de Londres. Un premier vote aura lieu par les députés conservateurs, soit un candidat obtiendra la majorité absolue et sera alors désigné chef du parti et Premier Ministre, soit le candidat ayant reçu le moins de voix sera éliminé (s'il y en a trois), et dans ce cas, un vote des adhérents départagera les deux restants (s'il n'y a au départ que deux candidats, l'un des deux aura bien sûr la majorité absolue dès le premier vote). Dans le cas d'un vote des 170 000 adhérents, le vote en ligne sera clos le 28 octobre 2022.

Les conservateurs ont leur maison en flamme. À cause de Liz Truss, le cote de popularité est au plus bas dans les sondages (vers 10%), ils ont besoin de retrouver rapidement un nouveau chef qui saura les rassembler, proposer un budget cohérent et intelligent, et mener ensuite leur parti vers de nouvelles élections législatives prévues en janvier 2025. Les travaillistes réclament un scrutin anticipé.

Dans toutes les opérations de désignation pour le leadership du parti, il faut distinguer le vote des députés, le vote des adhérents et le vote des électeurs (le peuple). Comme en France, les résultats peuvent beaucoup varier en fonction de ces électorats lorsque le parti, ancien, permet un débat interne et des candidatures très différentes. Liz Truss a gagné le 5 septembre 2022 malgré les députés qui lui préféraient Rishi Sunak.

Commençons par ceux qui ne sont pas candidats. C'est en particulier le cas du nouveau Ministre des Finances Jeremy Hunt, du Ministre de la Défense Ben Wallace, du Ministre des Affaires étrangères James Cleverly, du nouveau Ministre de l'Intérieur Grant Shapps, du sous-ministre à la Sécurité Tom Tugendhat, de la Ministre du Commerce extérieur Kemi Badenoch, de l'ancien ministre Michael Gove, de l'ancien ministre Johhny Mercer, de l'ancien Ministre des Finances Sajid Javid, ainsi que de l'ancienne Première Ministre Theresa May (qui n'est pas masochiste et qui connaît bien la difficulté de la tâche).

Au 23 octobre 2022, deux seules candidatures ont été déclarées officiellement, celle de la Ministre Lord Présidente du Conseil Penny Mordaunt, déclarée dès le 21 octobre 2022, et qui a actuellement 25 parrains députés, et celle de Rishi Sunak, le rival de Liz Truss et ancien très fortuné banquier, déclarée le 23 octobre 2022, qui bénéficie de 142 parrains députés. À l'heure actuelle, Rishi Sunak est le favori de cette désignation, qui rassurerait les milieux financiers. Cependant, certains députés reprochent à Rishi Sunak d'avoir fait tomber Boris Johnson.

Car à ces deux candidats, il faut rajouter l'ancien Premier Ministre Boris Johnson, qui était en vacances qu'il a écourtées pour revenir à Londres et qui bénéficie actuellement de 63 parrains députés. On voit que les règles sont très dures et que les éventuels adversaires de Rishi Sunak pourraient ne pas avoir le nombre de parrainnages requis. Si Boris Johnson a gardé parmi les députés conservateurs des fidèles à toutes épreuves, et d'autres qui se rappellent qu'ils lui doivent la grande victoire électorale de décembre 2019, d'autres députés conservateurs sont très fermement opposés à son retour au pouvoir.

Deux autres supposés postulants semblent n'avoir aucune chance de convaincre au moins 100 députés, il s'agit de l'ancienne Ministre de l'Intérieur Suella Braverman (la tombeuse de Liz Truss) et l'actuel Ministre de la Justice Brandon Lewis.

Donc, à la veille du dépôt limite des candidatures, il y a trois acteurs : le favori, ancien Ministre des Finances, Rishi Sunak (42 ans), probablement le préféré des députés conservateurs et le plus populaire dans les sondages, la ministre Penny Mordaunt (49 ans), qui peine à rassembler ses parrainages malgré son charisme reconnu, et enfin, Boris Johnson (58 ans), qui devrait confirmer ou invalider son intention d'être candidat au plus tard le 24 octobre. Que le meilleur gagne, the show must go on !


Aussi sur le blog.


Sylvain Rakotoarison (23 octobre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Qui succédera à Liz Truss ?
Liz Truss.
Le temps du roi Charles III.
Je vous salue Élisabeth, pleine de grâce…
Archie Battersbee.
Diana Spencer.
Theresa May.

_yartiSuccessionTruss03





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20221023-succession-truss.html

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/qui-succedera-a-liz-truss-244507

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/10/22/39678942.html