mardi 5 février 2019

Quatre idées reçues du Président Macron

« Une belle idée qui n’aboutit pas vaut mieux qu’une mauvaise qui voit le jour. » (Pierre Dac, 1972).Au fil des débats auxquels il a participé, le Président Emmanuel Macron a essayé de pourfendre quelques idées reçues, en particulier concernant sa politique engagée depuis vingt mois. Néanmoins, dans ses échanges, il est tombé aussi, parfois, dans certaines idées reçues. Je me permets ici d’en citer quatre, sans prétendre à l’exhaustivité dans ce domaine, évidemment.Idée reçue numéro une : le chômage se résoudra par la... [Lire la suite]
dimanche 3 février 2019

Grand débat national : un état des lieux plutôt que des opinions

« Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir. (…) Au moins montrerons-nous que nous sommes un peuple qui n’a pas peur de parler, d’échanger, de débattre. » (Emmanuel Macron, Lettre aux Français, 13 janvier 2019).Depuis trois semaines, les deux têtes de l’Exécutif ne lésinent pas sur leur énergie faire vivre ce grand débat national. Le Président de la République Emmanuel Macron a débattu avec des maires de Normandie le 15... [Lire la suite]
vendredi 25 janvier 2019

Marianne en gilet jaune sans filtre : Emmanuel Macron face aux citoyens

« Donnez-moi un pays où ces discussions entre les citoyens et le Président de la République, on peut les avoir. » (Emmanuel Macron, le 24 janvier 2019 à Bourg-le-Péage).C’est tout le paradoxe de la démocratie et de la liberté, on peut crier librement qu’on n’est pas en démocratie et que la liberté est bafouée. Pour des nations comme la France, la démocratie et la liberté sont certes toujours à perfectionner, à améliorer, à renforcer, elles ne sont jamais acquises, mais il est faux de dire que nous ne sommes pas en démocratie... [Lire la suite]
vendredi 18 janvier 2019

L’incroyable prestation d’Emmanuel Macron à Grand-Bourgtheroulde

« J’imagine (…) que vous ne critiquez pas ces maires, ni leurs propos, ni leur attitude vis-à-vis du Président de la République. Ils avaient la volonté d’échanger, de dire ce qu’ils sentaient de la situation de leur commune, de notre pays. Ils attendaient des réponses du Président. Je n’ai pas souvenir (…), mais peut-être que ma mémoire est défaillante, d’un tel exercice, aussi direct et "en direct". Je pense (…) que nos concitoyens ont constaté qu’il y avait un véritable échange. » (Édouard Philippe, à la séance des... [Lire la suite]
lundi 14 janvier 2019

Le grand n’importe quoi national selon Emmanuel Macron

« Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la Nation française. » (Emmanuel Macron, le 13 janvier 2019).Ah, ça y est, la "lettre aux Français" du Président Emmanuel Macron a été publiée dans la soirée du dimanche 13 janvier 2019. Elle donne un cadre général sur le grand débat national qui devrait se tenir en France du 15 janvier 2019 au 15 mars 2019.Passons très vite sur la forme, une lettre plutôt qu’un discours. Deux prédécesseurs ont déjà utilisé ce mode... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:48:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 8 janvier 2019

De Gaulle : soixante ans de Constitution gaullienne

« En tout cas, notre Constitution est bonne. Elle a fait ses preuves depuis cinq ans aussi bien dans des moments, je le répète, graves pour l’avenir de la République que dans des périodes de tranquillité. Bien sûr, plus tard, d’autres hommes et d’autres circonstances pourront lui faire prendre un tour, un style, comme on dit, plus ou moins différent. Et puis, l’évolution de la société française, dans notre temps de développement, de progrès, de planification, nous conduira à reconsidérer l’une de ses dispositions. (…) Mais il y... [Lire la suite]
jeudi 3 janvier 2019

Emmanuel Macron contre "les porte-voix d’une foule haineuse"

« C’est un défi immense et tout cela est évidemment lié avec le malaise que vit notre pays, mais précisément, nous avons une place, un rôle à jouer, une vision à proposer. C’est la ligne que je trace depuis le premier jour de mon mandat et que j’entends poursuivre. C’est remettre l’homme au cœur de ce projet contemporain. Cela suppose beaucoup de constance et de détermination. Mais je suis intimement convaincu que nous avons à inventer une réponse, un projet profondément français et européen à ce que nous sommes en train de vivre... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 30 novembre 2018

La Révolution en deux ans

« 19h55. (…) Personne ne parle. Nos regards se croisent. Nos yeux s’évitent. L’air manque. Le Président relit son texte. [Nadia] retouche une dernière fois son maquillage. [Stéphane] réajuste sa cravate. [Virginie] vérifie que tout est en place pour la retransmission en direct. L’aide de camp attend. 19h56. Je chuchote à l’aide de camp : "Tu entres juste avant le Président. Tu déposes le texte sur le pupitre. Tu seras filmé, mais, à mon avis, non retransmis en direct". 19h57. Je demande à Virginie : "Tout est... [Lire la suite]
jeudi 29 novembre 2018

Jacques Chirac a 86 ans : comment va-t-il ?

« D’une manière différente, mais avec un enthousiasme intact et la même passion d’agir pour vous, je continuerai à mener les combats qui sont les nôtres, les combats de toute ma vie, pour la justice, pour le progrès, pour la paix, pour la grandeur de la France. » (Allocution télévisée du 11 mars 2007, Paris).Ce jeudi 29 novembre 2018, l’ancien Président de la République Jacques Chirac fête son 86e anniversaire. C’est l’occasion de lui adresser les meilleurs vœux de santé et de longue vie, aussi belle que possible. "Fête" est... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 15 novembre 2018

Emmanuel Macron, futur "gilet jaune" ?

« Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants. (…) Et ça, ça me touche profondément ! » (Emmanuel Macron, le 14 novembre 2018, sur TF1 à Toulon).Comme de nombreux Français prêts à manifester, voire à bloquer les routes le 17 novembre prochain, le Président de la République Emmanuel Macron s’est déclaré à la fois "impatient" et "en colère". Mais pas pour les mêmes raisons que les "gilets jaunes".Après avoir dit au conseil des ministres qu’il fallait respecter et écouter les futurs... [Lire la suite]