mercredi 28 février 2018

Pierre Milza et les leçons de l'histoire récente

« Ainsi défini, le fascisme et son élan n’ont à l’évidence pas grand-chose à voir avec le régime de Vichy, cette chouannerie antirépublicaine "à la ruralité élémentaire", cette réaction de la fraction la plus rétrograde du corps social face à la modernité et au changement, cette "revanche des minorités" enivrée par la défaite de la France. (…) Dans ce maëlstrom de fascisme groupusculaire, d’ultracisme ligueur, et de révisionnisme néo-vichyste, où se situe donc le Front national ? Après une évocation du poujadisme, un détour... [Lire la suite]
mardi 20 février 2018

Morgan Tsvangirai, le courage de dire non

« Face à un dictateur impitoyable, la tentation parmi le peuple est de se replier, de se mettre à l’abri et de s’isoler de l’action collective. Cette tentation peut vous submerger et promouvoir la peur. La peur est un signe de faiblesse. Avec espoir et courage, nous devons vaincre la peur. Je ressens ma tristesse et mon chagrin devant les nouvelles d’un certain nombre de retraités, de personnes vulnérables et faibles qui ont perdu la vie à cause d’un manque de soutien. La dictature a démoli leur capacité d’adaptation et leurs... [Lire la suite]
vendredi 9 février 2018

Maurice Schumann, le résistant gaulliste démocrate-chrétien (1)

« Qu’aurais-je été si Alain ne m’avait appris à douter, Simone Weil à croire, Marc Sangnier à aimer et De Gaulle à combattre ? » (Maurice Schumann). Première partie.Comment peut-on être à la fois gaulliste et centriste ? patriote et pro-européen ? démocrate et chrétien ? C’est en fait la voie de la France depuis la Libération, suivre à la fois son chemin national et encourager l’unification de la toute l’Europe pour maintenir la paix, toujours fragile, et pour devenir une véritable puissance du XXIe... [Lire la suite]
jeudi 25 janvier 2018

Nicolae Ceaucescu, le dictateur communiste des Carpates

« Le religieux parfait prie si bien qu’il ignore qu’il prie. Le communisme est si profondément une religion, terrestre, qu’il ignore qu’il est une religion. » (Jacques Maritain, "Humanisme intégral", 1935).Toutes les institutions communistes avaient été créées avant lui : la dictature communiste, le parti, la Securitate. Il n’avait plus qu’à les utiliser à son profit et à celui des siens, à commencer par son épouse. Nicolae Ceaucescu est né il y a un siècle, le 26 janvier 1918. Il fut l’un des autocrates communistes les... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 22 janvier 2018

Alain Devaquet, vingt ans d’avance

« Alerter, dire qu’il nous est encore possible, pour un temps, de construire une Université et une Recherche à la mesure du talent des enseignants et chercheurs qui les peuples, du sérieux des étudiants qui les fréquentent, du rayonnement d’une France qui les nourrit. » (Alain Devaquet, le 1er février 1988 dans "L’Amibe et l’étudiant : Université et Recherche, l’état d’urgence", éd. Odile Jacob).Il avait fêté, le 4 octobre 2017, son 75e anniversaire (né à Raon-l’Étape, au sud-est de Nancy) : l’ancien ministre Alain... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

Georges Méliès, l’inventeur du cinéma de divertissement

« Amoureux du cinéma, du rêve et de la magie, faites connaissance avec Méliès, caricaturiste, illusionniste et génie du 7e art naissant. Assistez à la création des premiers studios de cinéma, à Montreuil, à l’époque de la Star-Film, dont Méliès imagine toutes les perles, aux séances fantastiques de son Théâtre Robert-Houdin. La renommée de Méliès, qui pressent l’incroyable pouvoir suggestif du spectacle cinématographique et en invente grammaire et trucages, dépasse bientôt les frontières, en pleine folie 1900. Inventif, généreux,... [Lire la suite]
mercredi 17 janvier 2018

Henry Chabert, la passion de Lyon et de l’urbanisme

« J’ai toujours dit que pour moi, Michel Noir est un ami, et je n’ai pas à renier cette amitié et ce n’est surtout pas au moment où un ami est en difficulté qu’il faut renier cette amitié. C’est dans ces périodes-là que l’on peut voir ses vrais amis. (…) J’ai le mérite d’être l’élu le plus contrôlé de France et les Lyonnais sauront me faire confiance car j’ai été passé à la lessiveuse comme aucun autre candidat. » ("Lyon People", le 29 août 2000).Ses dernières apparitions publiques avaient eu lieu le 25 septembre 2016... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:38:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 15 janvier 2018

Nasser, l’autocrate charismatique du nationalisme arabe

« Mes concitoyens, mon sang coule pour vous et l’Égypte. Je vivrai pour votre salut et mourrai pour le salut de votre liberté et votre honneur. Laissons-les me tuer ; cela m’importe peu car j’ai insufflé la fierté, l’honneur et la liberté en vous. Si Gamal Abdel Nasser doit mourir, vous serez tous Gamal Abdel Nasser. (…) Gamal Abdel Nasser est l’un d’entre vous et il est prêt à sacrifier sa vie pour la nation. » (Alexandrie le 26 octobre 1954).Cela ne fait qu’un siècle, ce lundi 15 janvier 2018, qu’est né Gamal Abdel... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
lundi 8 janvier 2018

Quand les États-Unis étaient nourris d’un idéalisme pacifiste (1/2)

« La fin de ce terrible conflit de vie et de mort dépend de cette définition des buts de guerre. Aucun homme d’État ayant la moindre conception de sa responsabilité ne doit, pour un moment, se permettre de prolonger ces tragiques et effrayants sacrifices de sang et d’argent, à moins qu’il ne soit sûr, sans conteste et quoi qu’il arrive, que les buts de ces sacrifices sont partie indissoluble de la vie même de la société et que les peuples pour lesquels il parle estiment ces buts justes et impératifs autant qu’il le juge... [Lire la suite]
vendredi 5 janvier 2018

Walter Mondale, retour sur sa carrière politique

« Ce qui m’intéresse, c’est la vie des hommes qui ont échoué, car c’est le signe qu’ils ont essayé de se surpasser. » (Clemenceau).Ce vendredi 5 janvier 2018, Walter Mondale fête son 90e anniversaire. En pleine reaganmania, il y avait peu de chance pour que Walter Mondale fût élu Président des États-Unis le 6 novembre 1984. Période de croissance économique, de baisse des impôts et du chômage, mais aussi de graves tensions internationales avec une crise des euromissiles qui nécessitait un homme à poigne. Pire, Walter Mondale,... [Lire la suite]