jeudi 17 mars 2016

Cohabitation dans une France en crise le 16 mars 1986 (2)

« Je ne suis pas le Premier Ministre et vous n’êtes pas le Président de la République, nous sommes deux candidats, à égalité, et qui se soumettent au jugement des Français. » (Jacques Chirac à François Mitterrand le 28 avril 1988). Seconde partie.Les élections législatives du 16 mars 1986 ont apporté une majorité parlementaire opposée au Président de la République. Ce fut une configuration inédite sous la Ve République. Malgré la réticence de certaines personnalités, la cohabitation s’ouvrait dans un contexte de rivalité... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 07:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 16 mars 2016

Cohabitation dans une France en crise le 16 mars 1986 (1)

« Je ne suis pas le Premier Ministre et vous n’êtes pas le Président de la République, nous sommes deux candidats, à égalité, et qui se soumettent au jugement des Français. » (Jacques Chirac à François Mitterrand le 28 avril 1988). Première partie.Il y a exactement trente ans se tenaient en France les élections législatives du 16 mars 1986. Premières et uniques élections législatives au scrutin proportionnel intégral, voulu par François Mitterrand pour empêcher la coalition de centre droit UDF-RPR à obtenir la majorité... [Lire la suite]
jeudi 3 mars 2016

Yves Guéna, l’un des derniers gaullistes de la première heure

« Voici que se referment les portes de la gloire. Demain, j’entrerai dans les temps ordinaires. » (Yves Guéna parlant de la démission de De Gaulle en avril 1969).Coïncidence ? Alors que Pierre Messmer, disparu le 29 août 2007, sera honoré par les gaullistes dans quelques jours, le 20 mars 2016 à l’occasion du centenaire de sa naissance, l’un de ses ministres les plus fidèles au gaullisme, Yves Guéna, s’est éteint à l’âge de 93 ans, ce jeudi 3 mars 2016 à Paris.Avoir 17 ans au début de la guerre (né le 6 juillet 1922 à... [Lire la suite]
Posté par rakotoarison à 11:25:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 2 mars 2016

Projet El Khomri : l’impossible réforme du code du travail ?

« Il y en a qui sont encore au XIXe siècle. Moi et les ministres ici présents [Emmanuel Macron et Myriam El Khomri], nous sommes résolument dans le XXIe siècle et nous savons qu’économie et progrès social peuvent aller de pair. » (Manuel Valls, le 22 février 2016 à Mulhouse).Ce mardi 1er mars 2016, la Ministre du Travail Myriam El Khomri a été hospitalisée à la suite d’un malaise accidentel. Pourtant jeune (elle vient d’avoir 38 ans) et en bonne forme (souriante et dynamique dans ses interventions publique depuis qu’elle est... [Lire la suite]
mardi 1 mars 2016

Manuel Valls et l’esprit républicain

« Être français, ce n’est pas renoncer à ses origines, ce n’est pas renoncer à son identité, c’est les verser au pot commun. C’est une citoyenneté qui n’est pas petite, qui n’est pas réduite à l’origine de chacun, du sang, du sol ou par naturalisation, mais qui est grande, ouverte, fondée sur la volonté de construire l’avenir ensemble ! » (Manuel Valls, le 9 janvier 2016).Je crois que s’il fallait vraiment définir l’esprit républicain en France, ce serait avec une définition presque individualiste et solitaire :... [Lire la suite]
vendredi 12 février 2016

François Hollande, grand calculateur et petit remanieur

« Alors que le naufrage électoral de la gauche est annoncé pour 2017, ceux qui ont été nommés aujourd’hui sont soit des fidèles qui se préparent à la défaite, soit des inconnus qui ont eu la chance de leur vie d’entrer dans un gouvernement. (…) Comment pourraient-ils incarner quelque chose ? » (Thomas Guénolé, politologue, le 11 février 2016).Il était assez fâcheux pour l’Élysée d’annoncer un pseudo-remaniement ministériel le triste jour de l’accident de car à Rochefort qui a coûté la vie à six lycéens (au lendemain... [Lire la suite]
jeudi 11 février 2016

Fabius et le cimetière des éléphants

« Laurent Fabius dessine son personnage avec une gomme. » (Jean-Claude Gaudin).Cela a été officiellement annoncé ce mercredi 10 février 2016, le Président de la République François Hollande a nommé son Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius au prestigieux poste de Président du Conseil Constitutionnel pour succéder à Jean-Louis Debré nommé le 23 février 2007 par le Président Jacques Chirac. Maître des requêtes au Conseil d’État et père d’un entrepreneur très recherché (par la justice américaine), Laurent... [Lire la suite]
vendredi 5 février 2016

Nicolas Sarkozy, un potentiel de campagne toujours intact

« Sarkozy, c’est le seul qui a été obligé de passer par l’Élysée pour devenir Premier MInistre. » (Jean-Louis Borloo, Prix de l’humour politique en 2008).« Un petit gamin heureux d’être au milieu de ses nouveaux jouets, vous savez, le môme qui a gagné le pompon sur le manège. Avec sa petite étoile de shérif et son pistolet en plastique, son déguisement de cow-boy. Il est monté sur le plus grand cheval et il a décroché le pompon. Bingo ! » (Ségolène Royal, le 5 février 2009).L’ancien Président de la République... [Lire la suite]
mercredi 3 février 2016

La déchéance de la République française ?

« Je ne suis sûr de rien sauf de ne jamais trouver la paix si je m’avisais de bâillonner ma conscience. » (Christiane Taubira, le 1er février 2016).Serait-ce la gouvernance par les sondages ? Cela peut fortement y ressembler même si ce n’est pas nouveau, car la plupart des Présidents de la République ont gouverné en slalomant entre les nécessités et les sondages. François Hollande est néanmoins, en tant que grand manœuvrier et tacticien politique professionnel, l’un des champions de la gouvernance par les sondages.La... [Lire la suite]
mardi 2 février 2016

VGE, splendeur de l’excellence française

« Je me demande si l’on n’en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard. » (André Santini, prix de l’Humour politique 1998).L’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing fête ses 90 ans ce mardi 2 février 2016. Cet âge canonique ne lui a rien ôté de sa superbe intellectuelle et on se demande comment un homme aussi intelligent a pu gagner l’Élysée alors que la prime est désormais à celui qui crie le plus fort les slogans les plus... [Lire la suite]